PSG : Méconnaissable, Hakimi accuse la Ligue 1

PSG : Méconnaissable, Hakimi accuse la Ligue 1

Impressionnant pour ses débuts avec le Paris Saint-Germain, Achraf Hakimi traverse une période plus compliquée. Le latéral droit ne déboule plus autant sur son couloir. Et selon lui, le niveau de la Ligue 1 n’y est pas étranger.

Les difficultés d’Achraf Hakimi font parler jusqu’en en Espagne. C’est dire à quel point son rendement a baissé avec le Paris Saint-Germain. Après une préparation estivale ainsi qu’un début de saison réussis, l’international marocain a progressivement perdu en efficacité. Il est vrai que l’ancien joueur du Real Madrid n’a jamais été réputé pour sa solidité défensive. Mais en percussion offensive, sa qualité première, Achraf Hakimi ne fait plus autant la différence. Alors comment expliquer ce niveau de performance en baisse ? L’intéressé a donné une piste sur le site officiel du PSG, en soulignant la qualité de la Ligue 1.

Hakimi découvre « un championnat très difficile »

« Si chaque match est très difficile ? Oui ! C’est un championnat très difficile, très physique, et le niveau est très, très fort, même si les gens ne le pensent pas, a commenté la recrue à 60 M€. Mais il y a beaucoup de matchs et beaucoup de stades difficiles avec de grands joueurs ici. Chaque rencontre est compliquée à disputer. J’avais déjà vu beaucoup de matchs de Ligue 1. Je connaissais aussi beaucoup de joueurs de mon équipe nationale qui y évoluent, et j'ai aussi joué contre des équipes françaises, donc je m’y attendais. Les équipes et le niveau ici sont très relevés. »

En effet, les équipes de Ligue 1 ont l’habitude d’évoluer avec des ailiers percutants. Pour un latéral droit du profil d’Achraf Hakimi, de tels adversaires sont parfois difficiles à contenir. D’autant que le joueur arrivé en provenance de l’Inter Milan n’est pas forcément aidé par le schéma de Mauricio Pochettino. L’entraîneur du Paris Saint-Germain s’obstine à aligner une défense à quatre, alors que ses latéraux, à savoir Hakimi et Nuno Mendes à gauche, seraient plus à l’aise et mieux protégés au sein d’une arrière-garde à cinq. Le natif de Madrid a donc tout intérêt à s’adapter et à retrouver son meilleur niveau.