PSG : Mbappé, Neymar… Tuchel ironise et cartonne ses attaquants !

PSG : Mbappé, Neymar… Tuchel ironise et cartonne ses attaquants !

Photo Icon Sport

Mécontent du rendement défensif de ses attaquants à Madrid, Thomas Tuchel a pris une décision radicale. Désormais, le Paris Saint-Germain n’évoluera plus avec ses quatre atouts offensifs.

Thomas Tuchel partage l’avis des observateurs, le Paris Saint-Germain a obtenu un match nul miraculeux face au Real Madrid (2-2) mardi en Ligue des Champions. L’entraîneur parisien se demande comment son équipe a pu revenir avec un tel déséquilibre en deuxième période. En effet, l’Allemand avait lancé Neymar à la pause pour épauler Mauro Icardi, Kylian Mbappé et Angel Di Maria. Résultat, les quatre attaquants n’ont quasiment pas défendu et ont agacé le technicien.

« Si j'ai trouvé ça intéressant ? Vous devriez demander à Marquinhos ou à Verratti. Je pense qu'ils ne trouvent pas cela très intéressant de courir à deux seulement au milieu, a ironisé le coach du PSG. Pour moi, ce n'est pas assez équilibré à ce niveau-là et je pense que c'est absolument nécessaire de jouer avec les trois au milieu pour être équilibré : les quatre défenseurs puis les trois milieux pour stabiliser mais aussi contrôler tous les espaces défensifs. »

Tuchel plaide coupable

Malgré la critique contre ses attaquants, Tuchel tient quand même à assumer ses responsabilités. « C'était ma décision de faire ça car j'avais l'impression que cela pouvait nous aider à faire un match un peu plus fou et plus libre que la première période, a-t-il expliqué. On a perdu trop de ballons faciles et j'avais l'impression que nous n'étions pas libres dans la tête, pour jouer avec confiance. Le Real ne perdait pas de ballons, c'était nécessaire de courir beaucoup et on a perdu confiance et courage. »

« Pour avoir Ney sur le terrain et jouer avec quatre attaquants, l'idée était de donner un peu la possibilité de jouer avec plus de risques, de façon plus ouverte mais je dois admettre que c'était beaucoup de risques et nous sommes chanceux d'avoir eu un match nul. Ce n'était pas équilibré en deuxième période, on doit l'admettre. A ce niveau-là, c'est peut-être trop », a conclu Tuchel, qui estime qu’un tel système ne serait pas non plus adapté en Ligue 1.