PSG : Luis Campos fait peur, le Pigeon St-Germain c'est fini

PSG : Luis Campos fait peur, le Pigeon St-Germain c'est fini

Luis Campos a clairement plusieurs dossiers en cours, et le conseiller du PSG souhaite prouver à l'Europe que le club français ne sera plus le pigeon idéal au mercato. Notamment pour les clubs italiens.

En faisant venir à ses côtés Luis Campos, Nasser Al-Khelaifi n’avait pas caché son désir de ramener le Paris Saint-Germain à la réalité après des années d’un délire total sur le marché des transferts. Si le vestiaire du PSG a parfois dépassé les bornes en matière de comportement, les dirigeants du club de Ligue 1 ont eux aussi franchi toutes les limites en recrutant à prix d’or et en offrant des salaires monstrueux qui plombent le club de la capitale. « Nous voulons découvrir de nouveaux talents, de nouveaux marchés. On doit explorer de nouvelles directions. On doit trouver des joueurs qui seront fiers d’être à Paris, pour le club, pour le football et seulement pour le football », avait précisé le président des champions de France, lassé de voir que les milliards d’euros dépensés depuis 11 ans par le Qatar n’avaient pas réellement apporté ce que Doha attendait. L’heure de la révolution Campos est arrivée, et en Italie, où Leonardo avait donné de mauvaises habitudes, on pourrait vite le comprendre avec un cas précis.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Depuis plusieurs semaines, on évoque l’intérêt du Paris Saint-Germain pour Gianluca Scamacca, l’attaquant italien de Sassuolo, destiné à être une doublure au sein d’un secteur offensif déjà bien armé, surtout si Mauro Icardi reste. Dans la presse transalpine, les choses semblaient déjà réglées, et le joueur de 23 ans était même en mesure de partir en tournée au Japon avec Christophe Galtier et ses coéquipiers, pour peu que le PSG signe le chèque de 50 millions d’euros attendus par les dirigeants de Sassuolo. Compte tenu du passé du club français, on ne voyait pas vraiment pourquoi cela pourrait capoter. Pourtant, tandis que Kylian Mbappé et ses coéquipiers ont déjà entamé leur séjour japonais, nulle trace de Gianluca Scamacca dans l’effectif de Christophe Galtier, et un accord ne semble désormais plus du tout imminent. Dans le Corriere dello Sport, on affirme que Luis Campos a fait savoir au club de Serie A que, soit il acceptait de baisser son prix, soit Paris irait voir ailleurs, et notamment du côté de Gonçalo Ramos, l’attaquant de Benfica. Cet ultimatum parisien a envoyé un signal très fort, confirmant que le PSG n’était plus la banque de certains clubs.

 Du côté de Sassuolo, on commence même à sérieusement douter de l’intérêt du club français pour Gianluca Scamacca. Au point même que désormais on laisse West Ham discuter directement avec l’entourage de l’attaquant italien, afin de rapidement pouvoir sceller un accord si l’équipe de Premier League va au bout dans ce dossier. Les médias italiens précisent que l'annonce de la signature d'Hugo Ekitike au Paris Saint-Germain sous forme de prêt avec option d'achat, et pas un transfert brut « à l’ancienne », a glacé le sang de pas mal de dirigeants à Sassuolo et même à l'Inter, où le dossier Milan Skriniar est aussi à l'arrêt. Le PSG version Luis Camps est entré en scène, et la fête est désormais finie. Même si Paris peut s'offrir des joueurs à des prix très élevés, Doha ne veut plus dépenser sans comptr.