PSG : Le Qatar menace Neymar de l'envoyer à Manchester

PSG : Le Qatar menace Neymar de l'envoyer à Manchester

Photo Icon Sport

La direction du PSG garde en mémoire l'épisode de l'été dernier, où Neymar avait fait le forcing pour signer au Barça. S'il veut partir l'été prochain, Nasser Al-Khelaïfi l'enverra chez celui qui peut payer.

Tout se passe bien pour Neymar cette saison, et le PSG rêve d’avoir encore son numéro 10 au top de sa forme pour les derniers gros objectifs à venir dans les prochaines semaines. Mais Nasser Al-Khelaïfi n’a pas la mémoire courte pour autant, et l’épisode de l’été dernier l’a vacciné pour plusieurs années. Alors qu’il s’était mis en quatre pour faire venir l’ancien barcelonais, l’avait gratifié d’un salaire hors norme tout en passant l’éponge sur les deux saisons manquées à cause des blessures, le dirigeant qatari avait vu Neymar demander à quitter le PSG pour revenir au FC Barcelone. Une décision qui a marqué une véritable cassure dans l’esprit des propriétaires du PSG, désormais sans pitié. Et même si tout va en effet très bien actuellement, « NAK » est persuadé que les velléités de départ de l’ancien prodige de Santos pourraient vite revenir en cas d’échec en Ligue des Champions. Mais pour aller où, à deux ans de la fin de son contrat ?

Le FC Barcelone n’a pas les moyens financiers de l’opération, et le Real Madrid se concentre sur plus sur Pogba, Camavinga ou Mbappé pour l’avenir. The Express annonce la surprenante solution. Si Neymar venait à poursuivre dans l’idée de quitter le PSG, l’Emir du Qatar entendrait en tirer le meilleur prix, et se tournerait ainsi vers Manchester United. Le club anglais a des moyens colossaux et est capable de faire une offre XXL pour le meneur de jeu de 28 ans. Le journal anglais l’affirme, les deux clubs de Manchester pourraient même se voir proposer Neymar l’été prochain, le PSG étant prêt à ouvrir la porte à des négociations pour le transfert. Un jeu dangereux donc, mais qui aurait pour but de montrer au Brésilien quels sont les clubs qui ont réellement les moyens de se payer ses services. Et ce sera très loin de l’Espagne et de son rêve de revenir au Barça.