PSG : La France est violente, Neymar n'aime pas

PSG : La France est violente, Neymar n'aime pas

Alors qu’il traverse actuellement la meilleure période de sa carrière sous le maillot du Paris Saint-Germain, Neymar a donné des détails sur son jeu si spécial, fait de dribbles et de provocations.

À l’approche de la Coupe du Monde au Qatar, qui débute dans deux semaines, Neymar est chaud bouillant. En pleine forme, l’international brésilien réalise effectivement une énorme première partie de saison avec le PSG. Et ce ne sont pas les joueurs de Lorient qui diront le contraire, le numéro 10 parisien livrant une copie fantastique au Moustoir. Auteur de 15 buts et de 12 passes décisives en 19 matchs toutes compétitions confondues, et notamment en Ligue des Champions et en L1, l’attaquant de 30 ans est de retour à son meilleur niveau. Recruté par Paris pour 222 millions d’euros en 2017 au Barça, Neymar n’a pas toujours eu des moments faciles au PSG, où il a subi de nombreuses blessures graves, notamment aux chevilles. Des passages réguliers à l’infirmerie qu’il a parfois lui-même provoqué en mettant ses adversaires à bout avec son jeu. Un sens du spectacle qu’il assume complètement, surtout dans un championnat aussi physique que la L1 où les défenseurs sont très agressifs face à lui. 

« C'est la seule façon que j'ai pour me protéger »

« Je ne savais pas à quel point c'était fort et intense ici. La seule façon d'échapper aux fautes, c'est d'être attentif, concentré, pour ne pas subir des blessures que j'ai connues dans le passé à cause des chocs violents. Plus on me rentre dedans, et plus j'ai envie de dribbler. C'est la seule façon que j'ai pour me protéger et pour attaquer l'adversaire. Je ne sais pas rentrer dedans et je ne sais pas vraiment défendre, alors j'utilise le dribble », a lancé Neymar dans une interview sur TV Globo. Encore décisif lors de la victoire contre Lorient dimanche (2-1), avec un but et une passe décisive, Neymar ne devrait toutefois pas trop prendre de risques lors du dernier match de la première partie de saison avec le PSG contre Auxerre dimanche prochain, du moins s'il joue. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par NJ 🇧🇷 (@neymarjr)

Christophe Galtier l'a reconnu samedi, à la veille du match en Bretagne, il est conscient qu'à l'approche du Mondial, certains joueurs craignent une blessure et que forcément cela peut à la fois les inquiéter, mais surtout les faire gamberger. Pour l'entraîneur du Paris Saint-Germain, les choses sont claires, si un joueur lui demande de ne pas participer à la rencontre contre l'AJA, alors il le laissera sur la touche. Même si cela n'a pas été dit, on peut penser que cela a été le cas de Lionel Messi, forfait contre Lorient en raison d'un petit souci physique. Pour Neymar, qui n'est pas lancé dans une courses aux statistiques avec le PSG, l'idée est de ne pas faire le match de trop alors que tout le Brésil attend qu'il fasse gagner la Seleçao au Qatar. Si c'est le cas, alors il pourra revenir tranquillement continuer sa saison en Ligue 1, et retrouver ceux qui apprécient tant lui chatouiller les chevilles.