PSG : La France doit retenir Mbappé, Galtier en fait des tonnes

PSG : La France doit retenir Mbappé, Galtier en fait des tonnes

Interrogé sur l’avenir de Kylian Mbappé, Christophe Galtier a donné une réponse étonnante. L’entraîneur de l’OGC Nice tient à ce que l’attaquant reste au Paris Saint-Germain cet été. Et appelle tous les amoureux du football en France à tenter de le retenir.

Tout le monde connaît les intentions du Paris Saint-Germain concernant Kylian Mbappé. Pour retenir son attaquant en fin de contrat, le club de la capitale semble prêt à répondre à toutes ses exigences. Et à multiplier les déclarations flatteuses devant les médias. Pendant ce temps-là, outre le Real Madrid et la presse espagnole, la Ligue 1 suit probablement ce dossier avec attention. Car cette saison, il est clair qu’un Paris Saint-Germain sans son buteur ne serait pas aussi confortablement installé dans son fauteuil de leader.

On pouvait donc imaginer que Christophe Galtier serait plutôt favorable à un départ de l’international tricolore. Mais non, l’entraîneur de l’OGC Nice milite pour une prolongation de Kylian Mbappé. « J’ai vu le match de Karim Benzema (contre Chelsea, ndlr) comme j’ai vu le match de Kylian Mbappé ce week-end (face à Lorient). Il faut croiser les doigts, tout le monde doit croiser les doigts pour que Kylian Mbappé reste en France, a réclamé le coach du Gym. J’ose espérer que tous les supporters parisiens et tous ceux qui aiment le PSG souhaitent que Kylian reste. »

« Il faut aussi que tout le monde, vous (les journalistes) comme nous (les entraîneurs) et les spectateurs ou téléspectateurs souhaitions que Kylian Mbappé reste au PSG, a inclus le technicien. C’est un bonheur de le voir évoluer comme c’est un bonheur de voir évoluer Karim Benzema. Si nous pouvions encore avoir la chance de voir évoluer Kylian Mbappé avec le PSG, cela serait très bien pour la Ligue 1 et très bien pour tout le monde. » Pas sûr que tous les clubs de Ligue 1 soient du même avis. Compte tenu de l’ambitieux projet de Nice, on se demanderait presque si Christophe Galtier croit vraiment en son grand discours…