PSG : L’Atlético crie au voleur contre le clan Cavani

PSG : L’Atlético crie au voleur contre le clan Cavani

Photo Icon Sport

Focalisé sur l’Atlético Madrid cet hiver, Edinson Cavani a dû rester au Paris Saint-Germain. Et d’après le club madrilène, la raison de cet échec n’est pas forcément celle que l’on croit.

Au terme d’un long feuilleton hivernal, Edinson Cavani et l’Atlético Madrid sont sortis perdants. Alors que l’Uruguayen était déterminé à les rejoindre, les Madrilènes n’ont pas réussi à s’entendre avec le Paris Saint-Germain pour les derniers mois de contrat de l’attaquant. C’est du moins la version annoncée par la plupart des médias. Mais de son côté, Mundo Deportivo croit savoir que le clan du Matador a fait capoter le transfert. Les deux clubs seraient parvenus à un accord, mais l’agent de l’ancien Napolitain aurait réclamé 18 M€ de prime à la signature, en plus des 18 M€ du transfert. La théorie semble assez farfelue et pourtant, la sortie médiatique d’Enrique Cerezo, le président de l’Atlético Madrid, pourrait bien la confirmer.

« Ce qui s'est passé avec Cavani n'est plus important, parce qu'on a les joueurs qui peuvent remplacer ce Cavani qui voulait venir. Un jour, je raconterai pourquoi Cavani n'est pas venu à l'Atlético Madrid. Et quand je le dirai, les gens me donneront raison (...) Je trouve honteuse la situation de certains joueurs avec leurs agents et leur famille. Nous ne devons pas être volés., a lâché le patron des Colchoneros, avant de se réjouir du retour de Yannick Ferreira Carrasco. C'est un joueur qui a laissé une très bonne image au Wanda Metropolitano et au Vicente Calderon, c'est un grand joueur, on est très heureux de son retour. » A en croire le dirigeant espagnol, la vraie version risque d’en étonner plus d’un…