PSG : Doha s'énerve, tout le monde peut sauter !

PSG : Doha s'énerve, tout le monde peut sauter !

Icon Sport

Le Paris Saint-Germain s'apprête à vivre une intersaison mouvementée. Le nouveau fiasco en Ligue des champions agace Doha.  

Depuis l'arrivée de QSI en 2011, les saisons du PSG sont presque exclusivement jugées sur la Ligue des champions. Il faut dire que les investissements ont été conséquents et que la direction francilienne n'a jamais caché son intention de remporter la plus prestigieuse des compétitions européennes. Et forcément, avec de telles ambitions, le PSG est attendu au tournant, que ce soit par les équipes qu'il affronte ou les observateurs. Malgré une finale et une demi-finale jouées à la suite, le club de la capitale a surtout connu des échecs majeurs en Ligue des champions. Par le passé, Doha a souvent misé sur le remplacement de ses entraîneurs en place et par le recrutement de stars. Mais cette fois-ci, d'autres personnes au PSG sont menacées. 

Doha agacé, le PSG tremble

Depuis l'élimination du PSG face au Real Madrid dans des circonstances improbables, les Ultras du club boudent leur club et leurs joueurs. Grève des encouragements, sifflets, contestations, le CUP veut du changement. Les revendications sont claires : l'arrêt de la politique des stars à outrance, plus de respect pour la section féminine, une plus grande proximité entre les joueurs et les fans et un changement de direction. Sur ce point, Doha pourrait envisager un grand ménage dans les prochaines semaines. Alors que QSI est resté plutôt calme jusque-là, privilégiant la réflexion, Abdellah Boulma nous apprend ce lundi que la direction du PSG est bel et bien menacée. Sur Twitter, le journaliste bien informé sur la vie du club a indiqué : « L’atmosphère délétère liée à la grève des Ultras depuis l’élimination en LDC et la célébration du titre boudée dans l’enceinte du Parc des Princes a gagné Doha. La mauvaise gestion de la crise par la direction du PSG irrite profondément les décideurs Qataris ». Une information révélée alors que le PSG sonde des entraîneurs pour remplacer Mauricio Pochettino. Selon Gianluca Di Marzio, l'heureux élu pourrait être Thiago Motta, Joachim Low voire Antonio Conte. A moins que Doha n'arrive d'ici-là à convaincre un certain Zinedine Zidane.