PSG : Ce clash XXL pour quitter Paris, Neymar n'osera pas

PSG : Ce clash XXL pour quitter Paris, Neymar n'osera pas

Photo Icon Sport

Le feuilleton Neymar a animé tout le dernier été du Paris Saint-Germain. Et alors que son potentiel transfert vers le Barça est souvent remis sur le tapis, un élément contractuel pourrait bien tout changer dans ce dossier…

Entre Neymar et le club de la capitale, l’histoire d’amour est toujours au point mort. En froid avec une partie du public francilien, qui l’a d’ailleurs sifflé mercredi après son but et sa sortie contre Nantes, l'international brésilien espère faire une grande saison en Ligue des Champions. Histoire de boucler la boucle à Paris ? Probablement, sachant que le Ney aura toujours des envies d’ailleurs en 2020, malgré un contrat courant jusqu’en 2022. Si le PSG avait la main durant le dernier mercato, cela pourrait changer au cours des prochains mois. Puisque selon le règlement de la FIFA, Neymar ne sera plus dans sa « période protégée » après avoir effectué trois saisons dans la capitale sans prolonger. Par conséquent, l’Auriverde pourra bien quitter Paris d’une manière unilatérale, avec deux hypothèses : une rupture « sans juste cause » ou une rupture pour « juste cause sportive ». Si tel était le cas, le Ney et son futur club devront alors s'acquitter d’une lourde sanction financière.

Autant dire que ce scénario est très peu probable selon RMC. « Techniquement, Neymar a donc la possibilité de rompre unilatéralement son contrat à la fin de la saison 2019-2020, qui marquera la fin de sa période protégée. Cela lui permet alors de ne pas s'exposer à des sanctions sportives. Il pourrait aussi s'éviter des mesures disciplinaires avec un préavis dans les quinze jours suivant le dernier match du PSG. Au terme d'une procédure qui serait sans doute longue entre lui et le Paris Saint-Germain, il serait cependant obligé de s'acquitter d'une indemnité difficile à calculer, mais sans doute très élevée et fixée par la commission de la FIFA », explique la radio nationale, qui pense donc que Neymar partira, s’il doit partir, dans un transfert réalisé en bonne et due forme.