PSG : 100 ME pour Camavinga, la « taxe Qatar » est terrible

PSG : 100 ME pour Camavinga, la « taxe Qatar » est terrible

Icon Sport

Grillé par Barcelone pour Wijnaldum, le PSG a fait de Camavinga sa grande priorité au milieu de terrain durant ce mercato estival.

Selon les informations de RMC, le milieu de terrain du Stade Rennais, en fin de contrat en juin 2022, a fait savoir à sa direction qu’il ne souhaitait pas prolonger. Son intention est de signer au PSG, où Nasser Al-Khelaïfi a pris personnellement le dossier en main afin de le recruter. Reste qu’il ne sera pas simple de trouver un accord avec le Stade Rennais dans la mesure où Nicolas Holveck exige 100 ME pour l’international tricolore. Un prix démentiel pour racheter la dernière année de contrat d’Eduardo Camavinga, que le Paris SG va logiquement tenter de négocier à la baisse. Mais il sera difficile pour Nasser Al-Khelaïfi d’obtenir gain de cause, les clubs français ayant toujours tendance à surévaluer les prix des joueurs lorsqu’ils négocient avec le Qatar…

Un phénomène que regrette amèrement le suiveur assidu du PSG, La Source Parisienne. « Le dossier Camavinga est symptomatique du comportement des clubs de ligue 1 envers Paris coté mercato. Le prix triple minimum. C’est la taxe Qatar ils en demandent 100 M€ on refuse on propose 20M€ puis ils le vendent 10 M€ ailleurs. Ils sont ennemis de leurs propres intérêts » estime le compte pro-Parisien, pour qui les exigences du Stade Rennais sont délirantes. Un avis partagé par de nombreux twittos sur les réseaux sociaux. « C’est un grand oui Camavinga mais faut arrêter les délires de 100 bâtons avec une fin de contrat en 2022. La drogue bordel. 25M et on paie en une fois et c’est bon » ou encore « Rennes demande 100M€ pour Camavinga ? A 1 mois de l’ouverture du mercato ? Soyez tranquille, ils savent pertinemment que c’est le joueur qui est en position de force. Si le PSG ne se jette pas et joue la montre, on s’en tire pour 40M€ » peut-on lire sur certains comptes influents ce mardi. Le grand jeu du poker-menteur a bel et bien commencé dans le dossier Eduardo Camavinga, en attendant de savoir si Rennes demande réellement 100 ME pour son jeune milieu de terrain.