Nasser Al-Khelaifi espionné par l'Arabie Saoudite !

Nasser Al-Khelaifi espionné par l'Arabie Saoudite !

Icon Sport

L'affaire Pegasus fait énormément de bruit, et le football n'échappe pas à cette histoire d'espionnage. Selon Le Monde, le président du PSG et de BeInSports était écouté par l'Arabie Saoudite.

On l’a appris il y a quelques jours, grâce à l’utilisation d’un logiciel baptisé Pegasus qui a été conçu en Israël, plus de 50.000 téléphones mobiles ont été espionnés. Parmi les victimes françaises, il y aurait Emmanuel Macron et de très nombreux hommes politiques, mais également des journalistes, des hommes d’affaires…et on le sait depuis peu, le président du Paris Saint-Germain et de BeIn Media Groupe. Le Monde, qui a enquêté sur cette énorme affaire, explique que c’est en tant que dirigeant qatari que Nasser Al-Khelaifi a ainsi été écouté à partir de 2018, l’Arabie Saoudite étant probablement derrière tout cela. Une conviction profonde qui est confirmée par la présence dans la liste des numéros espionnés de très nombreux mobiles qui appartenaient à des personnes considérées comme des adversaires de l’Arabie Saoudite. On se souvient également qu’alors que le Qatar et son voisins saoudien étaient en pleine bataille diplomatique et économique, une chaîne intitulée BeOutQ était sortie de nulle part et avait diffusé sans avoir payé les droits l’ensemble des émissions de BeInSports. 

Interrogé par le quotidien du soir, un porte-parole du BeIn Media Group, dirigé par Nasser Al-Khelaifi, admet ne pas être très étonné. « Les piratages et les menaces envers nos entreprises et nos employés sont malheureusement une réalité quotidienne pour notre groupe. Nous savons que certaines entités ont monté des cyberattaques contre BeIN Sports et ses employés depuis des années en plus de campagnes de diffamation, de sabotage commercial, de plaintes en justice frivoles et de cyberattaques contre notre président », a confié ce représentant de la société qatarie. D'autre part, Le Monde précise également que Jean-Martial Ribes, directeur de la communication du PSG, était lui aussi placé sur écoute via Pegasus.