PSG : Paredes à la Juve, le plan parfait se confirme

PSG : Paredes à la Juve, le plan parfait se confirme

Icon Sport

Le PSG compte dégraisser son effectif dans les prochaines semaines. Plus les jours passent et plus Leandro Paredes se dirige vers un départ du club de la capitale.

A Paris, l'heure est à la révolution. Pour le moment, Luis Campos et consorts ont réussi à signer trois joueurs : Vitinha, Nordi Mukiele et Hugo Ekitike. D'autres arrivées sont également attendues, comme celles de Renato Sanches et de Milan Skriniar. Ensuite, le PSG devrait accélérer ses ventes. C'est en tout cas la volonté des champions de France, qui se heurtent pourtant à la réticence de ses indésirables à vouloir quitter le navire. S'il n'est pas un joueur forcément pointé du doigt en priorité, Leandro Paredes est néanmoins sur la sellette. L'international argentin, encore sous contrat avec le PSG jusqu'en juin 2024, est menacé par la concurrence au milieu de terrain. Heureusement pour lui, une porte de sortie s'ouvre en Serie A.

Paredes et la Juve, ça prend forme ! 

Selon les informations de la presse italienne, Paredes plait énormément à la Juve. La Vieille Dame a déjà pris quelques renseignements auprès du PSG, qui demande 20 millions pour lâcher le joueur de 28 ans. Selon Tuttosport, la Juve attend le départ d'Arthur, vraisemblablement à Valence, pour lancer l'offensive sur Paredes. Le média italien précise que le Parisien est intéressé à l'idée de revenir en Serie A, lui qui a déjà évolué du côté de la Roma et d'Empoli. La perspective de jouer à la Juve en tant que titulaire est également important afin de prendre le rythme nécessaire avant la Coupe du monde au Qatar. Pour définitivement le convaincre de rallier Turin, Tuttosport termine en rappelant que sa proximité avec Angel Di Maria, qui a récemment rejoint le club, sera un point important pour la signature de Paredes. Que ce soit du côté de la Juve, du joueur ou du PSG, tout le monde semble donc sur la même longueur d'onde. Il faut maintenant trouver le meilleur compromis financier pour boucler le deal.