Le Tottenham St-Germain, la dernière idée du Qatar !

Le Tottenham St-Germain, la dernière idée du Qatar !

Icon Sport

Souhaitant faire des investissements dans le football européen, Qatar Sports Investments se tourne du côté de la Premier League. Et le propriétaire du PSG a même déjà des négociations en cours avec Tottenham.

Nasser Al-Khelaifi l’avait confié pendant le Mondial au Qatar, le PSG pourrait voir arriver dans son capital un investisseur étranger, mais de manière très légère et sans remettre en cause le pouvoir détenu par QSI depuis 2011. Mais le patron du club de la capitale n’avait pas évoqué son souhait de venir placer des billes dans un club de Premier League, même si régulièrement on a prêté l’intention à QSI d’acheter un club de division inférieure. Cependant, après avoir pris 23% du club portugais de Braga, le fonds d’investissement qatari veut passer à la vitesse supérieure en 2023 et devrait rapidement concrétiser cela en Angleterre. Et Ben Jacobs, journaliste de CBS Sports, annonce qu’un premier rendez-vous a été pris par Nasser Al-Khelaifi avec Daniel Levy, le propriétaire de Tottenham, lequel est réputé pour être très dur en affaires. Pas de quoi inquiéter le patron du PSG et de QSI, puisqu’une rencontre a même eu lieu ces derniers jours entre les deux dirigeants.

Tottenham, le PSG de Premier League ?

Et Ben Jacobs d’en dire un peu plus sur la nature de ce dossier. « Le président de QSI, Nasser Al-Khelaifi, a rencontré le président de Tottenham, Daniel Levy, cette semaine à Londres pour un entretien exploratoire. Il s’agissait d’une première prise de contact et pas de négociations avancées (…) Tottenham a nié que des discussions aient eu lieu concernant le capital du club, c’était une réponse attendue compte tenu de la nature des pourparlers en cours, mais CBS Sports a des preuves incontestables que QSI a effectivement rencontré Daniel Levy cette semaine pour parler spécifiquement d’un investissement minoritaire », précise le journaliste. En effet, le Qatar n’a pas l’intention de racheter la totalité des Spurs, mais juste avoir une position en Premier League. Si des discussions sont en cours avec Tottenham, d’autres clubs sont sur la liste de Nasser Al-Khelaifi, mais à priori pas Liverpool.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Paris Saint-Germain (@psg)

Tout en négociant avec les Spurs, le patron du Paris Saint-Germain étudie également les offres de deux ou trois fonds d'investissement étrangers qui postulent pour entrer dans le capital du PSG à hauteur de 10 à 15%, soit un montant qui pourrait dépasser les 400 millions d'euros. Le patron qatari ne veut surtout pas agir dans l'urgence, mais CBS indique que l'opération devrait tout de même se concrétiser cette année, et plus précisément lors du deuxième trimestre de 2023. Les grands manoeuvres continuent donc à Doha, faisant taire ceux qui pensaient que l'Emir du Qatar allaient tourner le dos au football une fois que le Mondial sera terminé.