Le PSG vise le Top 10 Mondial « avec les Lakers et Ferrari »

Le PSG vise le Top 10 Mondial « avec les Lakers et Ferrari »

Photo Icon Sport

Le PSG a des ambitions énormes et veut encore progresser en matière de merchandising afin d'aider le projet sportif. 

La récente décision de l’UEFA l’a prouvé, le PSG réussit à rapidement développer son business, permettant ainsi au club de la capitale d’avoir des moyens supplémentaires pour recruter des joueurs. Se confiant au magazine LSA, Jean-Claude Blanc a évoqué les ambitions du Paris Saint-Germain en matière de business, et le directeur général du PSG avoue que le club ne se fixe pas des limites, ne visant rien moins que le Top 10 des marques mondiales. Mais le dirigeant parisien admet qu’il y a encore beaucoup de travail en la matière avant d’y parvenir.

Le PSG veut rejoindre des marques comme Ferrari et les Lakers

« Au-delà des objectifs sportifs, notre ambition est de devenir une grande marque de sport mondiale, axée sur la puissance du football, le prestige de Paris et les moyens offerts par nos actionnaires. Le Paris Saint-Germain est un club jeune, et le fossé avec d’autres clubs européens, le Barça ou Chelsea, existe bien. Et ce ne sont pas nos seuls concurrents : le Paris Saint-Germain veut entrer dans le club très fermé des dix plus grandes franchises mondiales, aux côtés des Lakers ou de Ferrari. Le club est, pour la deuxième année, dans le top 8 du foot grâce à son parcours en Ligue des Champions. Il est dans le top 5 en termes de chiffres d’affaires, passant de 90 M€ en 2011 à 500 M€ cette année. Cette corrélation entre résultats sportifs et création de valeur doit être développée (…) Nous sommes une PME qui gère une marque mondiale (…)  Au lieu de multiplier les licences, le choix a été fait de travailler en profondeur les différents réseaux de distribution et de répondre à leur spécificité : adapter et créer des offres ad hoc de qualité. Nous ciblons autant les hommes fans purs et durs que le public féminin ou ceux qui veulent acheter des produits plus discrets que le maillot classique. De la même façon, l’offre est en priorité axée sur le premium et les collections plus pointues, comme celle avec la société de luxe ST Dupont. Mais le Paris Saint-Germain est et doit rester un club populaire, donc accessible », prévient Jean-Claude Blanc, qui affiche son optimisme dans l’avenir du PSG, ce qui annonce évidemment encore de beaux jours pour la formation de Laurent Blanc. Le slogan « Rêvons plus grand » est donc de plus en plus d’actualité..