Fair-play financier : Le PSG toujours dans le collimateur ?

Fair-play financier : Le PSG toujours dans le collimateur ?

Photo Icon Sport

Le mercato estival 2015 a ouvert ses portes et en France c’est le Paris Saint-Germain qui en sera encore une fois l’attraction numéro 1, le club de la capitale ayant des moyens énormes par rapport à ses concurrents, du moins en Ligue 1. Car malgré les promesses d’un possible changement des règles du fair-play financier, le PSG entame ce marché des transferts avec les mêmes impératifs que l’an passé, à savoir un recrutement limité à 60ME. Et de ses 60ME, il faut déjà retirer 12ME pour le solde du transfert de Serge Aurier que Paris doit désormais verser à Toulouse. Autrement dit, Nasser Al-Khelaifi dispose d’une enveloppe de 48ME, en attendant mieux si l’UEFA l’autorise fin juin.

L’UEFA finalement pas conciliante ?

Et ce mardi, Le Parisien affirme que les rumeurs en provenance de l’instance européenne ne sont plus aussi favorables que celles qui circulaient il y a quelques semaines. L’UEFA veut toujours modifier le texte du fair-play financier, mais pas dans l’urgence et probablement pas totalement dans le sens souhaité par le Paris Saint-Germain. Le PSG est resté silencieux pour l’instant dans ce dossier, mais nul doute que si le fair-play financier reste en l’état, Nasser Al-Khelaifi pourrait cette fois sérieusement monter dans les tours.