City-PSG : Pierre Ménès a la rage contre les ignares du foot

City-PSG : Pierre Ménès a la rage contre les ignares du foot

Pierre Ménès ne supporte pas les analyses à la petite semaine sur le match perdu par le PSG à Manchester City. 

Le PSG a livré une prestation bien inquiétante ce mercredi soir à Manchester City, avec une défaite 2-1 malgré l’ouverture du score de Kylian Mbappé. Mais les Parisiens n’ont pas craqué en fin de match devant la révolte des Citizens. Pendant la majeure partie de la rencontre, ils ont subi le pressing adverse, concédé de nombreuses occasions, et il a fallu une défense solide pour affronter les vagues. Devant, en dehors du but de Mbappé, le trio offensif a été peu en vue, si ce n’est sur quelques combinaisons. Mais toujours par intermittence, avec surtout un repli défensif inexistant pour Messi et Mbappé, et à peine mieux pour Neymar. Résultat, c’est principalement la façon de jouer du PSG qui inquiète malgré la qualification obtenue, car ce sont des matchs comme ceux-là que les Parisiens vont peut-être devoir jouer dès les 1/8e de finale, puisqu’il faudra affronter un premier de poule comme le Bayern Munich, Liverpool ou peut-être Chelsea par exemple. Mais pour Pierre Ménès, tout le monde va s’arrêter sur le match manqué de Lionel Messi et sur le résultat brut. Et bien ces gens-là, ils ne connaissent pas grand chose au football balance l’ancien consultant de Canal+. 

Pierre Ménès attaque les gens qui regardent les matchs

« Paris a perdu face à City et terminera donc deuxième de son groupe. Une raison pour tomber à bras raccourcis sur les attaquants parisiens ? Bien sûr que non. Si on regarde le résultat brut, le PSG a perdu par un but d’écart sur le terrain de Manchester City. C’est arrivé à des gens très bien. Mais je suis effaré d’avance de ce que je vais lire et entendre demain sur le rendement des attaquants parisiens. Je me demande dans quelle mesure les gens regardent les matchs et y comprennent quelque chose (…) Alors en première mi-temps, c’est vrai que c’était très compliqué et je sais déjà que ça va être la fête aux attaquants parisiens dans les commentaires et analyses d’après-match, Messi et Neymar en tête. Mais quand derrière toi, tu as sept joueurs qui ne t’amènent jamais un ballon et que tu dois te débrouiller avec des miettes, c’est un peu normal que ce soit difficile d’exister. OK, Messi n’a pas été bon. Mais encore une fois, je me délecte déjà avec amertume des commentaires après ce match où l’on va sonner l’hallali parce que le PSG a osé perdre par un but d’écart à Manchester City. Ce qui évidemment, n’arrive jamais à personne… », a assuré Pierre Ménès, persuadé que c’est uniquement le score qui est analysé après cette contre-performance du PSG en Ligue des Champions.