Révolution à l’OL, ce dossier secret à 200 millions d’euros bloque tout !

Révolution à l’OL, ce dossier secret à 200 millions d’euros bloque tout !

L’été s’annonce mouvementé à l’Olympique Lyonnais après la terrible désillusion de cette saison 2021-2022. Mais encore faut-il en avoir les moyens.

Le maintien de Peter Bosz n’est pas encore totalement acquis, même si le coach néerlandais a fait son petit tour des médias en France pour expliquer qu’il était persuadé de pouvoir faire mieux à l'OL. Chez les joueurs, cela sent aussi le coup de balai, même si cela dépendra de beaucoup de choses. Et notamment d’un dossier très important, qui a été quelque peu oublié ces dernières semaines. En effet, deux actionnaires importants de l’OL ont décidé de lâcher l’affaire, et Jean-Michel Aulas est chargé de trouver des sociétés ou investisseurs ou des fonds pour revendre ces parts du capital. Une mission éreintante pour le président lyonnais, qui s’affaire à ce niveau pour le régler après le coup de massue encaissé avec cette action concertée mais effectuée dans son dos par les actionnaires. Pour Edward Jay, spécialiste de l’OL sur RMC, c’est la priorité des priorités à Lyon, avant même tout le reste. 

Aulas entend bien garder sa place

« Il y a une première chose avant, il y a le tour de table. C’est très important. Pour l’instant, Pathé et IDG ont décidé de vendre, ils ont chacun 20 % des parts environ, cela fait donc 40 %. De son côté, Jean-Michel Aulas a 28 % de ce capital. C’est un peu compliqué, mais en gros, si quelqu’un rachète les deux fois 20 %, il peut être majoritaire par rapport à Jean-Michel Aulas, même si c’est plus fin que cela dans l’analyse. Du coup, l’idée est de faire rentrer des nouveaux actionnaires mais qu’ils ne perturbent pas cet équilibre avec Jean-Michel Aulas à la tête du club. Comme cela avait été le cas en 1999 avec Pathé. Il s’agit de faire la même opération financière tout en gardant le pouvoir. C’est tout l’enjeu des négociations en secret que fait Jean-Michel Aulas, personne n’a d’informations par rapport à ça. C’est un secret très bien gardé. Il y a beaucoup de dossiers. Il faut qu’ils soient de qualité mais aussi qu’ils donnent encore le pouvoir à Aulas. Ei vous voyez Jean-Michel Aulas aussi fatigué, c’est aussi parce qu’il travaille beaucoup là-dessus. Car c’est un dossier à au moins 200 millions d’euros. Et de ce dossier, découlera tout le reste avec Bosz, l’attaquant, etc… ça va dépendre de ça », a prévenu le journaliste spécialisé sur Lyon, et pour qui le problème est bien évidemment de trouver quelqu’un capable d’investir très gros sans avoir véritablement son mot à dire sur l’utilisation de son argent.