OL : Shaqiri à Lyon, Liverpool rend fou Juninho

OL : Shaqiri à Lyon, Liverpool rend fou Juninho

L'Olympique Lyonnais a bien avancé dans le dossier Xherdan Shaqiri, mais le club de Jean-Michel Aulas se heurte quand même à l'intransigeance de Liverpool sur le plan du prix de l'ailier suisse. Et les Reds sont durs en affaire. 

L’Olympique Lyonnais a pris un coup d’avance dans le dossier Xherdan Shaqiri, puisqu’un accord salarial aurait déjà été trouvé avec l’international suisse de Liverpool, l’OL ayant accepté de payer 350.000 par mois l’ancien joueur du Bayern Munich. Mais si Xherdan Shaqiri a donné son feu vert pour rejoindre l’effectif de Peter Bosz d’ici la fin du marché estival des transferts 2021, il reste cependant un « détail » à régler et non des moindres. A savoir que Lyon et Liverpool n’ont pas encore trouvé un terrain d’entente. La première proposition transmise par Jean-Michel Aulas aux dirigeants des Reds, à savoir 4 millions d’euros, a été jugée « ridicule », au point même d’agacer un peu le club de la Mersey affirme le Daily Star. Tandis que L’Equipe explique que l’OL est revenu à la charge avec une offre revue à la hausse, du côté d’Anfield on est décidé à ne pas faire le moindre cadeau et à faire durer le plaisir si besoin.

Liverpool refuse moins de 10 millions d'euros pour Shaqiri

Car le quotidien anglais révèle qu’il n’y a pas que l’Olympique Lyonnais qui pense à Xherdan Shaqiri, des clubs italiens et espagnols étant également venus aux renseignements concernant l’ailier international suisse dont les prestations pendant l’Euro ont attiré les regards. Pour l’instant, Liverpool est toujours décidé à récupérer l’essentiel des 14,7 millions d’euros payés à Stoke City en 2018 pour faire venir Xherdan Shaqiri et l’idée d’un prix inférieur à 10 millions d’euros est totalement repoussée. Dans cette partie de poker, l'OL doit composer avec une formation anglaise qui n'a pas la même pression financière que l'équipe française, et forcément cela lui donne un gros avantage, même si l'ailier suisse a lui fait son choix. Et cela peut tout de même faire pencher la balance dans le sens de Lyon.