OL : Scoop, Aulas a refusé une offre encore plus folle pour Tousart

OL : Scoop, Aulas a refusé une offre encore plus folle pour Tousart

Photo Icon Sport

A la recherche d’un nouveau challenge après cinq ans passés à l’Olympique Lyonnais, Lucas Tousart s’est officiellement engagé en faveur du Hertha Berlin.

Le milieu de terrain de 22 ans terminera toutefois la saison à l’OL sous la forme d’un prêt. « C'est un nouveau challenge, un nouveau Championnat, un nouveau pays et une nouvelle langue. Il va falloir se mettre à jour (sourire). Quand on reste longtemps dans un endroit, on a parfois des envies d'ailleurs, pour passer un cap » confiait en milieu de semaine Lucas Tousart sur le site officiel de l’Olympique Lyonnais. Mais en acceptant de rejoindre le Hertha Berlin, nouveau riche de la Bundesliga, l’ancien international espoirs français va passer dans une nouvelle galaxie au niveau salarial, rapporte L’Equipe.

Et pour cause, le média dévoile le futur salaire de Lucas Tousart dans la capitale allemande. A l'OL, l’ancien milieu de Valenciennes émargeait à moins de 200.000 euros par mois. Grâce à son nouveau contrat en or, signé en début de semaine au Hertha Berlin, il va multiplier par deux ses revenus avec un salaire supérieur à 400.000 euros brut par mois, sans compter de très grosses primes et bonus.

Berlin était prêt à payer plus cher pour l'avoir en janvier

« Pour le club de l’Olympique Lyonnais comme pour le joueur, c'étaient des propositions financières qui ne se seraient peut-être pas représentées » explique-t-on en interne à l’OL. Dans ce dossier, Jean-Michel Aulas avait d’ailleurs la possibilité de récolter une indemnité de transfert plus importante selon le quotidien national. En effet, le Hertha Berlin était prêt à payer plus de 25 ME pour récupérer Lucas Tousart dès le mois de janvier. Mais aussi bien du côté du joueur que de Rudi Garcia, il était hors de question d’entendre parler d’un départ cet hiver. Car à l’OL, on compte sur Lucas Tousart pour figurer au mieux dans les quatre compétitions encore à disputer.