OL : Sampaoli entraîneur de Lyon, c'était trop cher

OL : Sampaoli entraîneur de Lyon, c'était trop cher

Icon Sport

L'Olympique Lyonnais a vécu une valse des entraîneurs, et même si Peter Bosz enchaîne une deuxième saison, il sait qu'il n'aura aucun doit à l'erreur. On a appris ce lundi que l'OL avait pensé à Jorge Sampaoli.

Depuis le départ de Bruno Génésio en juin 2019, lequel venait de passer quatre ans et demi sur le banc de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas a vu passer Sylvinho, resté quatre mois, Rudi Garcia, qui a remplacé le Brésilien jusqu’en juin 2021 et désormais Peter Bosz. Un turn-over plutôt rare du côté de la capitale des Gaules, où JMA a plutôt misé sur la continuité. Pour preuve, même s’il avait fixé des échéances précises à Peter Bosz, qui n’ont pas été atteintes, il a finalement choisi de conserver le technicien néerlandais après la fiasco de 2021-2022. Ce lundi, Juninho, qui intervient désormais dans l’émission de Jérôme Rothen sur RMC, affirme que lors de son retour à Lyon comme directeur sportif, en juin 2019, il avait négocié avec Jorge Sampaoli avant de choisir, à tort, Sylvinho. Et l’ancien artificier en chef de Gerland de raconter pourquoi il n’avait pas été au bout dans ce dossier, laissant la porte ouverte à l’Olympique de Marseille. 

L'OL a pensé à Sampaoli mais c'était cher

En toute honnêteté, Juninho est revenu sur son idée de faire venir Jorge Sampaoli pour diriger l’OL il y a trois ans. « C’est quelqu’un de très difficile à lire, il est toujours électrique comme sur le bord du terrain. C’est quelqu’un que j’aime bien, j’ai pensé à lui pour l’OL quand je suis revenu. Mais c’est vrai que comprendre Sampaoli à 100%, c’est un vrai défi. Mon premier choix à l’époque c’était Fernando Diniz, qui est à Fluminense aujourd’hui. Mais il n’avait pas le diplôme pour entraîner en Europe. C’est pour cela que j’ai choisi Sylvinho. Mais j’ai toujours pensé à Sampaoli, mais c’était aussi un choix très cher à l’époque », a confié l’ancien directeur sportif de l’Olympique Lyonnais. A cet instant, l’entraîneur argentin était, il est vrai, sous contrat avec le club brésilien de Santos, dont il est parti quelques mois plus tard avant de signer à l’Atlético Mineiro, puis à l’OM en 2021 après le départ d’André Villas-Boas.