OL : Real, Atlético, Dortmund… Cornet en a marre du banc de Lyon

OL : Real, Atlético, Dortmund… Cornet en a marre du banc de Lyon

Photo Icon Sport

Confronté à une rude concurrence à l’Olympique Lyonnais, Maxwel Cornet (22 ans) doit se contenter d’un temps de jeu limité.

La situation n’est pas nouvelle pour l’attaquant de 22 ans, ce qui explique en partie ses envies d’ailleurs pendant le dernier mercato estival. Lorsque Wolfsburg était prêt à conclure son transfert. « Cet été, il y a eu un mercato assez agité. Je ne vais pas vous cacher que j'avais des offres et que j'avais une envie de départ, a révélé l’ancien Messin à L’Equipe. Le club m'a fait comprendre qu'il comptait sur moi. »

Seulement voilà, ce début de saison confirme ses craintes. « Je pense clairement que je suis en manque de temps de jeu, a-t-il regretté. On verra bien dans les mois à venir comment ça va se passer. Il y a eu des offres de Wolfsburg. On a beaucoup parlé. Ce n'était pas loin de se faire. Je suis à Lyon, je me concentre sur le club et on verra. » En résumé, Cornet attend de savoir si l’entraîneur Bruno Genesio lui accordera enfin sa confiance d’ici le mercato hivernal.

Cornet rêve d’un grand d’Europe

« Il n'y a que quand je suis sur le terrain que je prends du plaisir. Avoir plus de temps de jeu, c'est ce qui me manque cette saison. J'ai montré à City que le coach pouvait me faire confiance dans les gros matchs », a argumenté celui qui ne cache pas son mal-être et celui de sa famille. « Cela leur fait mal de ne pas me voir jouer, de ne pas me voir aussi joyeux que d'habitude », a confié le Lyonnais qui, à l’image de son coéquipier Memphis Depay, se verrait bien rejoindre un grand d’Europe.

« J'aspire à jouer dans des grands clubs. L'OL en fait partie. Après, il y a des clubs comme le Real Madrid, Dortmund, l'Atlético, des clubs qui font rêver, a énuméré l’Ivoirien. Il faut se donner les moyens d'y arriver et je me donnerai les moyens. » A priori, un transfert chez un cador n’est pas d’actualité pour Cornet, qui devra déjà s’imposer chez les Gones (ou ailleurs) avant de réaliser son rêve.