OL : PSG, City ou Juventus, un cador mystère veut Aouar !

OL : PSG, City ou Juventus, un cador mystère veut Aouar !

Photo Icon Sport

Sous contrat avec l’OL jusqu’en juin 2023, Houssem Aouar dispose d’un bon de sortie afin de quitter son club formateur dès cet été en cas de grosse offre.

Pour l’heure, seul Arsenal s’est officiellement manifesté auprès de l’Olympique Lyonnais afin de récupérer l’international français. Mais la proposition des Gunners, qui offraient 40 ME en plus de Mattéo Guendouzi, a été balayée d’un revers de la main par Jean-Michel Aulas et Juninho, lesquels attendent plus pour laisser filer l’un de leurs meilleurs joueurs. Recevront-ils une offre supérieure d’ici le 5 octobre, date de clôture du mercato ? Il y a de grandes chances que oui, selon les informations obtenues par Le Telegraph, qui dévoile ce mercredi qu’un club qualifié pour la Ligue des Champions va prochainement se manifester.

Le média britannique indique par ailleurs qu’Houssem Aouar est au courant de cette offre imminente de la part d’un véritable cador européen. En revanche, il n’est pas notifié de quel club il s’agit. Plusieurs options sont possibles. En France, le Paris Saint-Germain a manifesté par le passé son intérêt pour Houssem Aouar, dont le profil est similaire à celui de Dele Alli sur le plan sportif, à savoir un milieu de terrain polyvalent, aussi bien capable d’évoluer dans une position de relayeur ou davantage dans un rôle de numéro dix. En Italie, la Juventus Turin a timidement sondé Houssem Aouar au début de l’été, mais cette piste avait semble-t-il été rangée au fond d’un tiroir par le nouvel entraîneur Andrea Pirlo. Enfin, reste le fantasme de Manchester City, dont le manager Pep Guardiola est un réel admirateur d’Houssem Aouar depuis plus de deux ans maintenant. Reste maintenant à savoir si l’offre mystère proviendra d’un de ces trois clubs, ou si un cador mystère tel que le Bayern Munich, Chelsea, le Real Madrid ou Barcelone est susceptible de faire irruption dans ce dossier qui risque de tenir tout le monde en haleine jusqu’au bout…