OL : Peter Bosz menacé comme jamais, ça chauffe !

OL : Peter Bosz menacé comme jamais, ça chauffe !

Icon Sport

Peter Bosz est dans l’œil du cyclone après la défaite de l’OL à Monaco, le deuxième revers de la semaine pour Lyon.

Malgré une prestation d’ensemble assez cohérente, l’Olympique Lyonnais a concédé sa deuxième défaite de la saison, dimanche soir à Monaco. La situation est inconfortable pour Peter Bosz puisqu’il s’agit également de la deuxième défaite en trois jours pour l’OL, battu mercredi soir à Lorient lors du match en retard de la 2e journée de Ligue 1. La pression est de plus en plus forte sur les épaules de l’entraîneur néerlandais, dont certains supporters commencent à demander le départ. Sur son compte Twitter, le journaliste Didier Roustan a donné du crédit à ceux qui aimeraient voir Peter Bosz partir. Et pour cause, le consultant de la Chaîne L’Equipe pense que Bosz « ne s’en sortira pas » à Lyon et que par conséquent, ce n’est plus l’homme de la situation.

Didier Roustan n'épargne pas Peter Bosz

Réagissant à un tweet sur la belle entrée en jeu de Rayan Cherki, Didier Roustan a estimé que les choix de Peter Bosz n’étaient pas souvent les bons ou que l’entraîneur de l’OL agissait trop tardivement. « (sur Cherki) Lui accorder un peu + de confiance non ? Après se braquer à maintenir T.Mendes défenseur central (donc ne s’être pas renforcé dans ce secteur), laisser aussi longtemps Tolisso manifestement cramé et tant d’autres choses encore.. Je pense que Bosz ne s’en sortira pas » a publié Didier Roustan, qui fait officiellement partie de ceux qui ne croient plus en Peter Bosz et qui ne voient plus en l’international néerlandais l’homme de la situation pour l’avenir de l’Olympique Lyonnais. Ancien entraîneur des gardiens de l’OL, Grégory Coupet n’est pas non plus un défenseur de Peter Bosz.

Coupet utilise Sylvinho pour fracasser Bosz 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Olympique Lyonnais (@ol)

Sur son compte Twitter, l’ex-gardien de l’OL et de l’Equipe de France a sorti la sulfateuse. Peter Bosz appréciera… ou pas. « Sylvinho nous apprenait à ne pas reculer sur coup de pied arrêté. Comme j’aimais ce coach… [...] Ce mec avait un charisme incroyable une énergie communicative et un vrai leadership » a lancé Grégory Coupet, dont l’énorme tacle à l’encontre de Peter Bosz, qu’il ne cite pas mais qu’il découpe à travers son Tweet, risque de faire beaucoup parler à l’OL. Pendant ce temps, Jean-Michel Aulas continue de défendre son entraîneur puisque le président lyonnais a mis en avant les bonnes statistiques de l’OL à Monaco et a promis aux supporters une belle surprise face au PSG dimanche prochain. Comme si, malgré les deux défaites de suite en Ligue 1, un exploit face à Neymar, Mbappé et Messi au Groupama Stadium la semaine prochaine était dans les cordes de l’OL.