OL : Paqueta brille, c'est car la Ligue 1 est bidon...

OL : Paqueta brille, c'est car la Ligue 1 est bidon...

Icon Sport

Catalogué comme un flop au Milan AC, Lucas Paqueta brille à l’Olympique Lyonnais, où il est clairement l’homme fort de la fin de saison.

Buteur contre le Red Star en Coupe de France en milieu de semaine, le Brésilien de 23 ans a remis ça contre Angers avec un but et une passe décisive somptueuse pour Memphis Depay. Recruté pour la coquette somme de 20 ME par Juninho au mercato estival, Lucas Paqueta s’est rapidement imposé comme un élément incontournable de l’équipe de Rudi Garcia, malgré la concurrence XXL au milieu de terrain à Lyon avec Thiago Mendes, Bruno Guimaraes, Maxence Caqueret ou encore Houssem Aouar. Mais comment expliquer que Lucas Paqueta brille autant en Ligue 1 après avoir considérablement déçu en Italie ? Pour Calcio Mercato, la différence de niveau entre le championnat de France et la Série A explique beaucoup de choses…

Juninho et Rudi Garcia sont à féliciter 

« L’environnement est différent en France. Les supporters de l’OL n’ont pas la même exigence que ceux du Milan AC et la presse n’est pas aussi critique qu’en Italie. De plus, le championnat de France n’est pas aussi tactique que la Série A. Le niveau technique est également plus faible, ce qui explique que Lucas Paqueta surnage » peut-on lire de la part du journaliste Andrea Barbuti, qui a également mis en avant la présence de Juninho pour expliquer le renouveau de Lucas Paqueta à Lyon.

« La présence de Juninho joue un rôle essentiel pour le milieu de terrain brésilien, qui s’est imposé naturellement comme un mentor de Lucas Paqueta. C’est précisément ce qui avait manqué au joueur avec le départ de Leonardo à l’AC Milan ». Enfin, Rudi Garcia est également à féliciter car le journaliste italien ne manque pas de rappeler que Stefano Pioli et Gennaro Gattuso n’ont jamais réussi à trouver le poste idéal de Lucas Paqueta. Au contraire, l’entraîneur de l’OL a toujours placé sa star brésilienne dans les meilleures dispositions… et il ne le regrette pas.