OL : La révolution Slimani tuée dans l’œuf à Lyon

OL : La révolution Slimani tuée dans l’œuf à Lyon

Icon Sport

Sur le banc depuis son arrivée à Lyon en janvier, Islam Slimani était titulaire contre le Stade Rennais mercredi soir (1-0).

Positionné dans un rôle inhabituel pour lui d’ailier droit, l’international algérien n’a pas brillé. Conscient qu’il devait donner sa chance à l’ex-attaquant de Leicester, Rudi Garcia a fait le choix de le titulariser au profit de Tino Kadewere. Mais l’entraîneur rhodanien n’a pas pris le risque de toucher à son 4-3-3, ce qui n’a évidemment pas facilité l’adaptation d’Islam Slimani. Au micro de RMC, Kevin Diaz a d’ailleurs brisé les espoirs des supporters de l’OL rêvant d’un passage en 4-4-2 avec l’association Depay-Slimani. Pour le consultant, cette révolution est impossible à dix journées de la fin du championnat au vu des résultats exceptionnels de Lyon depuis sept mois.

« Je pense que Slimani, c’est très compliqué de le mettre sur un côté. Je ne reproche pas à l’entraîneur de vouloir garder son système, il est quand même dans les trois premiers du classement et quand tu as une forme de certitude, je peux comprendre que tu aies envie de garder ton système même si certains réclament que l’OL jouent à deux attaquants depuis l’arrivée de Slimani. Mais il ne faut pas non plus sous-estimer ce qui se passe dans un vestiaire. C’est-à-dire que l’entraîneur doit être cohérent dans ses choix. Dès qu’un entraîneur manque de cohérence, le groupe le voit tout de suite. Si c’est pour dire “j’ai pris Slimani, à la base c’était juste pour remplacer Dembélé. Mais comme c’est Slimani et que ça a marché à deux attaquants à Monaco, alors pourquoi ne pas essayer ici ?”, alors que Lyon est quand même sur une série positive… Tu ne peux pas changer de système parce que tu as pris un joueur et parce qu’il a été à l’aise dans un autre club à deux attaquants » a soulevé Kevin Diaz dans des propos rapportés par FootRadio.com. A moins d’une blessure de Memphis Depay, l’Algérien ne devrait donc pas avoir beaucoup la chance d’évoluer à son poste de prédilection…