OL : L'OM vire Eyraud, Aulas a une question

OL : L'OM vire Eyraud, Aulas a une question

Icon Sport

Dans un communiqué publié vendredi soir, Frank McCourt a destitué Jacques-Henri Eyraud de son rôle de président de l’Olympique de Marseille.

L’ancien homme de confiance de Frank McCourt avait atteint un niveau de détestation incroyable chez les supporters de l’OM, et son départ était devenu inévitable. Tandis que Pablo Longoria a été désigné par le propriétaire de l’OM comme le successeur de JHE, un certain Jean-Michel Aulas est revenu sur la mandature de Jacques-Henri Eyraud dans les colonnes de Sud-Ouest. Le président lyonnais n’est pas vraiment surpris de ce départ brutal de son ancien homologue. Au détour d’une réflexion, Jean-Michel Aulas a également indiqué qu’il se demandait « à quel point il n’a pas suscité lui-même cette fin » selon ses propres mots.

« Il a ses défauts et se qualités comme nous. Malheureusement c’était inéluctable et je me demande à quel point il n’a pas suscité lui-même cette fin. On ne peut pas être contre son environnement régional, contre ses supporters. Nous n’avions pas toujours les mêmes idées alors que les grands clubs doivent travailler ensemble. C’est malheureux pour lui car c’est quelqu’un d’intelligent mais qui a peut-être sous-estimé la portée de la communication qu’on peut avoir par rapport à l’environnement marseillais. J’étais persuadé que ça ne pourrait pas durer car il y avait quand même des réactions d’une violence que je n’approuve pas mais qui faisaient que la rupture était trop consommée » a expliqué Jean-Michel Aulas en marge d’un déplacement en Gironde dans le cadre de la campagne présidentielle de Noël Le Graët à la Fédération Française de Football. Reste maintenant à voir comment se débrouillera Pablo Longoria, sur qui tous les feux sont braqués depuis le départ de Jacques-Henri Eyraud à l'OM.