OM-OL : Aulas donne une leçon brutale à Eyraud

OM-OL : Aulas donne une leçon brutale à Eyraud

A quelques jours du match entre l'OM et l'OL, Jean-Michel Aulas a profité de la situation de son homologue marseillais pour lui donner une leçon de gestion.

Le président de l’Olympique Lyonnais n’a pas la mémoire courte et ceux qui dans le passé se sont amusés à lui donner des petites leçons ont toujours eu à le payer tort ou tard. Car si Jean-Michel Aulas est sorti meurtri de la saison passée, estimant que sa fin brutale avait privé l’OL d’une place sur le podium et donc d’un ticket européen, le dirigeant rhodanien est décidé à régler ses comptes maintenant que Lyon va bien et que la saison est certaine de se terminer après 38 journées. Pour continuer à lutter pour le titre, Anthony Lopes et ses coéquipiers devront ramener des points de leur déplacement dimanche soir au Vélodrome à l’occasion d’un OM-OL bouillant même s’il n’y aura pas de public. Car dans le climat insurrectionnel actuel du côté de Marseille, une défaite face à Lyon aurait probablement des effets explosifs, au moment où les supporters phocéens réclament la tête de Jacques-Henri Eyraud.

Seul contre tous, Eyraud a tort avec l'OM

L’actuel président de l’Olympique de Marseille doit être conscient d’une chose, c’est qu’il ne doit pas s’attendre à de la mansuétude de son homologue lyonnais. Pour Jean-Michel Aulas, qui s’exprime dans L’Equipe, si certains responsables d’associations de supporters de l’OM estiment qu’il faudrait quelqu’un comme lui à la tête de Marseille, ce n’est pas pour rien. Et le comportement actuel de Jacques-Henri Eyraud face aux supporters est clairement mauvais. « Ce qu’on dit les supporters de l’OM ? J’en suis très fier. Les supporters de l’OM adoraient Bernard Tapie, on comprend pourquoi, et ils aiment qu’il y ait un vrai patron, oui. Ma manière de faire, qui les dérange quand on joue contre eux, peut susciter, sur la durée, des rêves inassouvis (...) On ne souhaite à aucun club, aucun président et aucun groupe de supporters de vivre ce qui se passe en ce moment à Marseille. Est-ce qu’on peut gérer un club malgré ses supporters, ou contre eux ? Moi, je ne sais pas faire. C’est pour ça que j’ai choisi délibérément de le gérer avec eux. Si certains estiment pouvoir faire autrement, qu’ils le démontrent. Mais je pense que ça ne peut pas être tenable », lance le patron de l’Olympique Lyonnais, qui ne voit pas comment Jacques-Henri Eyraud peut gagner seul contre tous.