OL : L'OL dévoile ses premières décisions contre les voyous !

OL : L'OL dévoile ses premières décisions contre les voyous !

Photo Icon Sport

Au sein des clubs français, l'Olympique Lyonnais traîne la réputation d'avoir quelques supporters à l'idéologie très douteuse, et que ces derniers commencent à gangréner les tribunes du Groupama Stadium. En une semaine, plusieurs événements ont braqué les projecteurs sur quelques fans de l'OL, notamment le tristement fameux salut nazi à Manchester et le tract distribué avant Lyon-Marseille. Conscient qu'une minorité d'idiots ternissait énormément l'image de son club, Jean-Michel Aulas a décidé de faire le ménage. Et Xavier Pierrot a dévoilé dans Le Parisien de quelle manière l'Olympique Lyonnais voulait s'y prendre, même si le stadium manager espère avoir l'aide de la justice pour punir lourdement les fauteurs de troubles.

« A chaque fois qu’il y a des actes de ce type, c’est un but contre son camp marqué contre l’OL. On aimerait que tout le monde prenne conscience des risques et de l’image qu’ils sont en train de véhiculer autour du club. Je maintiens que ce sont des cas individuels. On travaille petit à petit à exclure les fauteurs de troubles. Cela prend du temps. A chaque fois qu’il y a des incidents, on exclut des personnes. On espère avoir fait le plus gros du ménage. Les Anglais ne tolèrent aucun débordement à l’extérieur comme à l’intérieur des stades. C’est l’un des seuls moyens de faire comprendre l’attitude à avoir dans un stade. Régulièrement, la justice ne suit pas forcément avec des condamnations et la fermeté nécessaire. On a besoin d’actes forts de ce point de vue. Une décision ferme a été prise par le club avec la mise en place de filets devant les virages dès le prochain match de Coupe d’Europe à domicile. On réfléchit aussi à améliorer la sectorisation avec des grilles entre les tribunes latérales et les virages pour les matchs à risques. Mais pas de réaction à chaud. On va avoir des réunions avec les groupes de supporteurs pour améliorer encore la sécurité car on n’est clairement pas satisfait de ce qu’il se passe actuellement », a confié le responsable du Groupama Stadium, conscient qu'un grand danger plane sur l'Olympique Lyonnais si de nouveaux incidents devaient se produire dans les prochaines semaines.