OL : John Textor craque et vide ses poches

OL : John Textor craque et vide ses poches

Frustré par la lenteur du rachat de l'Olympique Lyonnais, John Textor a décidé de boucler l'opération en payant de lui-même 5 millions d'euros pour prouver sa bonne foi. Un procédé rare pour l'Américain, qui doit être propriétaire de l'OL dans une semaine. 

Dans une semaine, John Textor doit être le nouveau propriétaire de l’Olympique Lyonnais. La date de « closure » donnée le mois dernier ne pourra plus être repoussée, alors que cela a déjà été le cas à deux reprises. L’agacement se faisait sentir ces derniers jours au sein du club rhodanien, mais il a laissé place à une certaine confiance qui n’a jamais vraiment été remise en cause, dévoile L'Equipe ce jeudi. Malgré les difficultés pour finir son tour de table et financer le rachat de la dette, John Textor a toujours été considéré comme le futur propriétaire du club rhodanien, et cela n’a pas changé. Ce mercredi, le conseil d’administration de l’Olympique Lyonnais a pu se rendre compte que toute la documentation liée à ce rachat avait été finalisée, et que l’homme d’affaire américain mettait beaucoup de bonne volonté dans les discussions et la volonté de finaliser l’accord. Surpris par les lenteurs de cette transaction, Textor a mis les bouchées doubles pour finaliser le plan financier.

La DNCG et la Premier League sollicités

Notamment en présentant la preuve de financement du groupe Ares, le fonds d’investissement qui va prêter 400 millions d’euros à Eagle, la société de Textor, et non pas directement à l’OL. Et pour boucler l’opération, le natif du Missouri a même décidé de mettre 5 millions d’euros de sa poche, plus dans le but de prouver son engagement que de finaliser réellement l’opération. Pour le moment, il reste donc deux obstacles. Le feu vert de la DNCG qui doit être obtenu seulement la veille de la date du rachat, avec un rendez-vous en visio prévu entre le gendarme financier du football français et l’homme d’affaire américain. L’autre problème est l’accord de la Premier League pour que celui qui est propriétaire de Crystal Palace prenne les commandes d’un autre club européen. Pour le moment, le futur repreneur de l’OL n’a toujours pas le feu vert à ce niveau, ce qui n’empêche toujours pas l’optimisme sur l’ensemble de la transaction, et donc le rachat de l’OL par John Textor dans une semaine.