OL : Grenier victime de l'acharnement de Genesio ?

OL : Grenier victime de l'acharnement de Genesio ?

Photo Icon Sport

Placardisé du côté de l'Olympique Lyonnais depuis plusieurs mois, Clément Grenier vit très mal sa situation.

Cette saison, Clément Grenier n'a joué que 33 minutes sous le maillot rhodanien. Quatre petites minutes en Ligue 1 face à Dijon en septembre (3-3), et une demi-heure lors de la défaite de l'OL en Coupe de la Ligue contre le MHSC mercredi (1-4). Un bien trop maigre bilan pour l'ancien « nouveau Zidane ». Pas titularisé par Bruno Genesio depuis un an et demi, le joueur de 26 ans ne fait pratiquement plus partie du groupe pro, comme sa non-convocation pour le choc face à l'OM de dimanche l'atteste. Ce qu'il n’accepte plus...

« Sportivement, c'est difficile, c'est délicat. Je ne vais pas mentir, je suis malheureux. Aujourd'hui, c'est mon métier, ce n'est pas ma passion. Malheureusement, je le constate de cette manière. La passion, c'est de jouer au foot avec ses potes devant notre public, être encouragé. Et actuellement, ce n'est pas ce que je fais. J'en ai marre. Je veux jouer, je suis un compétiteur. J'ai toujours aimé enchaîné les matchs. Le plus important, c'est de jouer au plus haut niveau. Je suis encore ambitieux, j'ai encore de l'avenir. Cela fait deux ans et demi maintenant que je n'ai plus de blessure. Vu que je ne suis pas sur les terrains, les gens ont toujours cette image d'un joueur blessé, hors ce n'est pas le cas. Je suis à 100 % depuis longtemps, j'aimerai le montrer. Je travaille. Depuis que le coach Genesio a pris l'équipe, on a eu beaucoup d'échanges. Je dois être évalué comme les autres, sauf que j'ai l'impression que ce n'est pas le cas. Tout le monde a eu sa chance au milieu. Je n'ai pas eu cette chance là. C'est juste un constat, ce n'est pas pour faire la polémique car je suis Lyonnais, j'aime l'OL, je l'aimerai toute ma vie », a lancé, sur le Canal Football Club, Grenier, qui n'aura donc pas d'autre choix que de quitter son club formateur en 2018 s'il veut retrouver une place importante au sein d'un groupe.