OL : Départs, arrivées, Ghezzal, le point sur le mercato lyonnais

OL : Départs, arrivées, Ghezzal, le point sur le mercato lyonnais

Photo Icon Sport

A 40 jours de la fin du marché des transferts, il peut encore se passer beaucoup de choses. A l’Olympique Lyonnais comme ailleurs. Mais pour Bruno Genesio, s’il n’y avait plus aucun changement dans son effectif au soir du 31 août, l’entraineur lyonnais en serait totalement satisfait. C’est ce qu’il a bien fait comprendre au micro d’OL TV en faisant le point sur le marché des transferts, à mi-parcours.

« Aujourd’hui, je suis heureux avec ce groupe, et du travail qui a été fait à ce niveau. Maintenant, je sais qu’il y aura encore plein de discussions d’ici au 31 août. Au niveau des demandes, la priorité était de se renforcer défensivement. Cela a été fait avec Nkoulou, Mammana et Rybus. On sait qu’on a la possibilité de faire glisser Morel dans l’axe, donc nous sommes bien pourvus. Au niveau des départs, mon souhait, c’est surtout de garder les joueurs qui ont été performants et qui ont encore une marge de progression importante. C’est qui est en train de se passer. On tient le cap avec le président, en parfait accord, même si c’est lui qui décide en dernier lieu », a expliqué Bruno Genesio, qui a ensuite évoqué la fameuse quête d’un attaquant supplémentaire. Celle-ci est, pour le moment, à ranger aux oubliettes.

« En attaque, on va voir ce qu’il va se passer avec Mathieu (Valbuena). Tous les dossiers sont liés. On a les joueurs qu’il faut, avec la possibilité de faire jouer Nabil (Fékir) ou Maxwell (Cornet) dans l’axe si besoin. L’opportunité, c’était Roger Martinez, qu’on suivant depuis longtemps. Cela ne s’est pas fait. Maintenant, il faut être patient », a confié l’entraineur lyonnais en référence à un éventuel départ de Mathieu Valbuena qui pourrait provoquer le recrutement d’un attaquant. Enfin, Genesio est revenu sur le seul cas vraiment tendu actuellement à l’OL, celui concernant Rachid Ghezzal. Et pour le technicien, il est désormais l’heure que l’international algérien accepte l’offre qui lui a été faite.

 « Il lui reste un an de contrat, c’est le moment pour lui et pour le club de prolonger ce contrat. Il y a des discussions, je suis ça attentivement et j’aimerais maintenant qu’il prenne une décision », a lancé l’entraineur rhodanien, quelque peu lassé par ces négociations qui durent depuis désormais près de deux mois.