OL : Aulas tacle les clubs français en Europe, c’est violent

OL : Aulas tacle les clubs français en Europe, c’est violent

Photo Icon Sport

Après deux journées de Ligue des Champions et de Ligue Europa, le bilan des clubs français est catastrophique avec seulement trois victoires.

Dans la plus grande des compétitions européennes, Rennes et l’Olympique de Marseille sont particulièrement à la peine, tandis que le PSG a connu un faux départ face à Manchester United avant de se reprendre dans la douleur en Turquie. Pour l’heure, les aventures européennes de nos clubs français ne sont pas glorieuses, et Jean-Michel Aulas ne manquerait cela pour rien au monde. Privé de coupe d’Europe en raison de son classement à l’arrêt des compétitions avant le confinement du mois de mars, le président de l’OL n’a pas manqué de souligner les mauvaises performances des clubs français dans une interview accordée à l’AFP.

« La double peine est d'avoir été spolié (d'une qualification en Coupe d'Europe, ndlr) en étant barré au profit d'autres clubs. (...) C'est la France qui est aujourd'hui pénalisée par des performances qui sont proches du néant. Cela va influer sur le classement européen (du football français) » a indiqué le président de l’Olympique Lyonnais, qui juge évidemment que la présence de son club en Ligue des Champions serait profitable au football français au vu des récents résultats obtenus par les Gones sur la scène européenne, avec notamment une demi-finale de C1 à Lisbonne durant le Final 8 cet été.

Le boss de l’OL a par ailleurs évoqué ce nouveau confinement. Avec cette fois ci l’autorisation de continuer les compétitions sportives pour les clubs professionnels. « Est-ce que cela me donne raison ? Plus les jours passent et plus les événements se succèdent. On se rend compte que nous nous retrouvons dans la même situation que la saison dernière quand la Ligue avait pris la décision de tout arrêter, privant le football professionnel français de 300 M EUR de droits TV ». Plus que jamais, on peut affirmer que Jean-Michel Aulas n’a pas digéré les épisodes du mois de mars dernier. Ce n’est pas le seul…