OL : Aulas roi de la compta, il prend un scud des Bad Gones

OL : Aulas roi de la compta, il prend un scud des Bad Gones

Photo Icon Sport

Septième de Ligue 1, l’Olympique Lyonnais n’a clairement pas les résultats espérés par Jean-Michel Aulas au début de la saison.

Il est loin, le temps où Jean-Michel Aulas et Juninho annonçaient que l’objectif était de titiller le Paris Saint-Germain pour le titre. Au cœur du mois de février, la préoccupation de l’Olympique Lyonnais est plutôt de revenir dans les places européennes, ce qui n’est toujours pas le cas. Malgré un beau parcours dans les deux coupes nationales, la saison de l’OL est pour l’instant un échec en Ligue 1. Ce qui a poussé les Bad Gones, principal groupe de supporters de l’Olympique Lyonnais, à interpeller Jean-Michel Aulas dans un long communiqué.

« Aujourd’hui, nous désespérons ! Et ce désespoir va bien au-delà des travées du virage Nord et touche une grande partie des amoureux de l’OL… Nous désespérons de l’ambiance qui règne autour de notre équipe première ! Où est passé notre haine de la défaite, notre rage de vaincre et de voir briller les couleurs de l’OL ? (…) L’arrivée de Juninho a suscité un engouement sans précédent car nous pensions que son aura allait pouvoir inverser la tendance et remettre cette culture de la gagne au centre des débats. Mais force est de constater qu’un homme seul ne peut inverser la vapeur (…) Oui, le groupe OL vit financièrement très bien et voit son avenir de façon radieuse, vous n’avez de cesse de nous le rabâcher. Mais la perte des valeurs de combat et d’identité qui faisait le ciment de notre club entraîne un désamour croissant et ce même dans les rangs des fidèles les plus adeptes. Alors monsieur le président, arrêtez de balader les supporters que nous sommes, sortez le nez de vos résultats financiers et regardez l’exaspération qui monte en face ! Elle n’est pas seulement le fait d’accroc aux réseaux sociaux à la vision court-termiste » expliquent notamment les Bad Gones, très remontés à l’encontre du président Jean-Michel Aulas. La réponse du président de l’OL ne devrait pas se faire attendre.