OL : Aulas envoie un missile à 170ME sur Quillot !

OL : Aulas envoie un missile à 170ME sur Quillot !

Photo Icon Sport

Le président de l'Olympique Lyonnais n'a pas aimé la leçon de Didier Quillot et sa réponse est sévère pour le directeur général de la Ligue de Football Professionnel.

Il n’y a pas de match de football au menu de ce week-end, mais pourtant les responsables du foot français sont actifs sur les réseaux sociaux. C’est évidemment l’interview donnée vendredi par Jean-Michel Aulas au Monde qui a mis le feu au poudre, le président de l’Olympique Lyonnais évoquant la possibilité d’une saison blanche en Ligue 1, et donc que le classement 2018-2019 soit utilisé pour attribuer les places européennes. Une suggestion qui a fait bondir énormément de monde, y compris à la Ligue de Football Professionnel. Après Nathalie Boy de la Tour qui a estimé que Jean-Michel Aulas ne représentait que lui, c’est Didier Quillot qui est entré dans la danse. « La première responsabilité de la Ligue est la défense de l'intérêt général et l'intérêt général ce sont 40 clubs, 20 en Ligue 1 et 20 en Ligue 2 », a expliqué le directeur général exécutif de la LFP à L’Equipe, histoire de rappeler au patron de Lyon qu’il ne fallait pas se tromper de combat.

Une déclaration qui a fait bondir Jean-Michel Aulas, lequel, via Twitter, a rappelé que jeudi soir, lors d’une réunion de la Ligue de Football Professionnel, ce même Didier Quillot avait refusé d’arrêter la Ligue 1 car « cela allait coûter 170ME ». Une façon comme une autre de dire qu’avant de suspendre la compétition vendredi matin, afin de répondre à l’exigence d’Emmanuel Macron, le dirigeant de la LFP avait d’abord eu des arguments financiers à avancer pour défendre son idée de continuer la saison, même à huis clos. Autrement dit, Didier Quillot ne peut pas jouer les donneurs de leçon quand lui-même à fait passer l’argent avant le problème lié à l’épidémie de coronavirus. Elégant.