Jérôme Boateng « lent, instable, dépassé »... les Allemands plaignent l'OL

Jérôme Boateng « lent, instable, dépassé »... les Allemands plaignent l'OL

Icon Sport

Pas au niveau attendu depuis sa signature à l'Olympique Lyonnais l'été dernier, Jérôme Boateng n'est pas épargné dans son pays. En effet, la presse allemande tire à boulets rouges sur le champion du monde. Morceaux choisis. 

L'affaire était trop belle. L'été dernier, l'OL a fait signer Jérôme Boateng gratuitement, lui qui était libre après onze années passées au Bayern Munich. Sur le papier, le pensionnaire de Ligue 1 croyait rêver en signant un joueur champion du monde, double vainqueur de la Ligue des champions et neuf fois vainqueur de la Bundesliga allemande. Quelques mois plus tard, le compte n'y est pas. Boateng n'a été titularisé qu'une fois sur deux en moyenne en L1. Il a été impliqué dans des altercations avec plusieurs de ses coéquipiers. Et n'a plus la confiance de son entraîneur, Peter Bosz. De l'autre côté du Rhin, cet échec n'est pas passé inaperçu. Nos confrères de Bild, ces dernières heures, ont sévèrement taclé le joueur de 33 ans. 

Boateng  « n'est jamais arrivé à Lyon », clashe Bild

Le média allemand est catégorique : « Le grand Jérôme est apparemment resté à Munich. En tout cas, il n'est jamais arrivé à Lyon ! » Des attaques lourdes de sens, que Bild profère en partie en raison du niveau général de Boateng depuis son arrivée à Lyon : « Le champion du monde est lent et instable. Et parfois débordé ! » (...) Boateng n'est en fait pas en mesure de terminer un match entier. Il peut durer au maximum 60 minutes. Incroyable pour un défenseur central. »

En prime, nos confrères égratignent le leadership de l'ancien joueur de Manchester City, qui ne fait clairement plus l'unanimité dans le vestiaire lyonnais : « Humainement parlant, il n'apparaît pas comme un leader positif. » Avant de conclure, toujours aussi sèchement : « Une chose est sûre : le Boateng de Lyon ne ressemble plus au Boateng de Munich. (...) Le rayonnement du champion du monde ne s'est jamais vraiment fait sentir à l'Olympique Lyonnais. » Des propos qui ont le mérite d'être clairs. Boateng, sous contrat avec l'OL jusqu'en 2023, émarge à 350 000 euros mensuels. Nul doute que les Gones ne seront pas contre un départ précipité cet été. Surtout que Lukeba, Da Silva, Denayer, Thiago Mendes ou encore Diomandé en début de saison ont, eux, fait le job en son absence cette saison.