Aulas dénonce et démonte les coulisses de l'Equipe 21 !

Aulas dénonce et démonte les coulisses de l'Equipe 21 !

Photo Icon Sport

Alors que l'Equipe 21 doit diffuser ce lundi soir un magazine consacré à Jean-Michel Aulas, on sait d'ores et déjà que la tension a été grande lors du tournage puisque le président de l'Olympique Lyonnais avait accepté de regarder les différents témoignages filmés avant de répondre aux questions. Et ce qu'il a vu l'a mis en furie. Ce lundi après-midi, Jean-Michel Aulas a d'ores et déjà pointé du doigt les faits erronés qui émaillent ce qui est, selon lui, un magazine à charge et il le clame dans une lettre ouverte adressée à la chaîne du quotidien sportif qui sera lue après la diffusion.

« Je souhaite que les téléspectateurs de l’Equipe 21 découvrant le reportage que vous consacrez à ma personne et à mon action connaissent l’envers du décor artificieusement dressé. En premier lieu, s’agissant des propos tenus par Claude Chevally (Ndlr : ancien journaliste de l'Equipe en charge de l'OL), je voudrais rappeler que la première chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris du 12 mars 1997 qui peut expliquer son aigreur à défaut de la justifier. Pour des écrits semblables, Monsieur Chevally a été reconnu coupable de diffamation envers ma personne ! A sa demande, j’ai alors accepté de renoncer à l’exécution de la condamnation et lui n’a pas fait appel. En second lieu, vous évoquez une claque il y a plusieurs années à l’issue d’un match à Arles-Avignon. Encore une présentation erronée, car incomplète, des faits. Des énergumènes expriment parfois leur mal-être par des gestes déplacés, voire violents. Ce jour-là, des témoins ont décrit l’agression dont j’étais la victime. Merci au père d’André-Pierre Gignac d’être intervenu pour stopper le trublion. Après ce triste rappel, il aurait été heureux que vous mettiez en regard de cette mise en cause en forme de réquisitoire de cour de récréation quelques exemples de réussite : CEGID, que j’ai créée il y a 31 ans et qui a plus de 2.200 emplois directs (…) L’OL présidé depuis 1987 avec 7 titres de champions de France, 2 victoires en Coupe de France, 1 Coupe de la Ligue et 7 Trophées des champions, une des meilleures équipes féminines du monde et dans deux mois un stade ultra moderne (…) Moi j’ai l’honneur, choisi par mes pairs, de siéger dans les instances nationales et internationales (…) Voilà ce que je souhaitais dire pour l’information de vos téléspectateurs et non l’exhalaison de rancoeurs recuites de tel ou tel », écrit Jean-Michel Aulas, clairement remonté.