FCN : Marre des râteaux, Domenech lâche son costume de séducteur

FCN : Marre des râteaux, Domenech lâche son costume de séducteur

Sur le point de perdre son milieu Mehdi Abeid, Raymond Domenech ne s’attend pas au recrutement d’un remplaçant. L’entraîneur du FC Nantes ne peut que constater le manque d’attractivité de son équipe sur le marché des transferts.

Coup dur pour Raymond Domenech. Toujours privé de victoire depuis sa nomination, le coach du FC Nantes devra composer sans son milieu Mehdi Abeid en deuxième partie de saison. Ses dirigeants ont effectivement trouvé un accord pour le transfert de l’international algérien à Al Nasr. « Il est parti, a confirmé le technicien, déçu du timing. Quand cela arrive comme ça au dernier moment, c’est un petit peu gênant. Cela oblige à se réorganiser et à trouver d’autres solutions. Il est parti, c’est fait, et je ne vais pas m’éterniser là-dessus. On passe à autre chose. »

A deux jours de la réception de l’AS Monaco, Domenech se serait bien passé de ce départ. D’autant que l’entraîneur ne s’attend pas à voir débarquer un remplaçant puisque les Canaris, notamment recalés par Jean Lucas et Nicolas De Préville, collectionnent les râteaux. « Tous les clubs ont eu des refus. Tout le monde, à chaque fois que l’on essaye des choses. C'est un peu comme quand on va draguer, a comparé le successeur de Christian Gourcuff. On essaye. Des fois, cela marche. Et des fois, cela ne marche pas, cela ne plaît pas. Il n'y a jamais 100% de réussite dans ces cas-là. »

Domenech déteste ce mercato

Du coup, le coach a hâte d’en finir avec cette période des transferts. « J’attends lundi soir avec impatience, qu’on se consacre à ceux qui sont là et qui jouent. Je militais depuis des années en disant que ce mercato d’hiver est une aberration, qu’il n’a aucun sens, économiquement ou sportivement, à part créer des problèmes pour tout le monde et je ne pensais pas y être confronté aussi vite. On devrait le limiter à un joueur joker en cas de blessure ou de manque. Pas plus. Après, c’est une plaie pour tout le monde et pas seulement les entraîneurs », s’est plaint Domenech, visiblement inquiet pour la suite de la saison.