L1 : Monaco ou pas, c'est chômage partiel

L1 : Monaco ou pas, c'est chômage partiel

Photo Icon Sport

Ce lundi, l'AS Monaco a également décidé de passer au chômage partiel pour l'ensemble de ses salariés, y compris les joueurs. 

Régulièrement critiquée pour les avantages fiscaux dont il profite par rapport à ses rivaux en Ligue 1, le club de football de Monaco n’est cependant pas épargné par l’arrêt brutal du Championnat en raison de l’épidémie de coronavirus. Et ce lundi, les dirigeants de l’ASM ont décidé, comme la quasi-totalité des autres équipes de L1, de passer l’ensemble de leur personnel au chômage partiel en attendant que la situation se décante. Cette décision va permettre à l’AS Monaco de rémunérer chacun de ses salariés en fonction des heures réellement travaillées, avec une indemnité de 70% du salaire brut pour les heures chômées. 

Du côté de la Principauté, cela fait presque une semaine que l’activité sportive a été mise à l’arrêt, le staff et les joueurs monégasques ayant cessé l’entraînement sine die. Pour rappel, le Prince Albert, fidèle supporter de l'ASM, et oncle de Louis Ducruet, recruteur à l'international de Monaco, a annoncé le semaine passée qu'il était touché par le coronavirus, mais que sa santé était pour l'instant aussi bonne que possible.