OM : Neymar est un âne sur les terrains, Alvaro lui pardonne

OM : Neymar est un âne sur les terrains, Alvaro lui pardonne

Photo Icon Sport

Plus de deux mois après un Classique houleux entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille, Alvaro Gonzalez a tenu à faire passer un message à Neymar.

Le choc PSG-OM du 13 septembre dernier a laissé des traces. Déjà parce que l’équipe d’André Villas-Boas avait mis fin à neuf années de disette marseillaise en terres parisiennes. Mais aussi et surtout parce que ce Classique du championnat de France avait été marqué par plusieurs faits de jeu importants. Outre le crachat d’Angel Di Maria en direction d’Alvaro Gonzalez, ce sont les accusations de racisme proférées par Neymar à l’encontre du défenseur espagnol de l’OM qui avaient fait couler beaucoup d’encre. Vu que dans la foulée de l’attaque de Neymar sur les réseaux sociaux, Alvaro avait reçu des centaines de menaces, lui et sa famille… Une affaire finalement classée sans suite par la LFP, faute de preuves. Mais le mal est fait, et l’ancien défenseur de Villarreal a toujours du mal à digérer l’attitude de Neymar dans cette histoire…

« Je suis la personne la plus gentille du monde. Mais bon, dans le football, j’aime l’adversité, la compétitivité. Je pense que c’est une bonne chose pour une personne de caractère comme moi. Et cela me permet également de mieux jouer. Ça a été difficile surtout. On peut dire ce que l’on veut de moi, on peut discuter, mais je pense qu’il y a aussi des choses qui doivent rester sur le terrain, surtout concernant des sujets si délicats aujourd’hui quand on utilise le mot racisme ou le mot homophobie. Je pense que ce sont des sujets très délicats. Je ne veux plus parler de lui. Je pense que Neymar se comporte d’une certaine manière sur le terrain et que certainement il est différent dans la vie. Il est certain que s’il jouait avec moi aux jeux vidéo ou autre, il aurait une opinion totalement différente de moi. Au final, un PSG-OM c’est ça. Mais il faut que tout cela reste sur le terrain parce que moi, ce que j’ai fait sur le terrain est resté sur le terrain, que ce soit des contacts, quoi que ce soit… Au final, ce sont des derbys agréables à jouer, et il faut en rester là », a avoué, dans le Canal Football Club, Alvaro, qui espère que Neymar aura retenu la leçon d’ici au 7 février prochain, date du prochain Classique OM-PSG.