OM : Villas-Boas veut se battre, les journalistes le préviennent

OM : Villas-Boas veut se battre, les journalistes le préviennent

Photo Icon Sport

La bataille jusque-là uniquement verbale, entre André Villas-Boas et un journaliste de La Provence, a pris une autre tournure ce mercredi soir à Rennes.

Après un premier article à charge, et une remontrance en privé et en public de la part de l’entraineur de l’OM, un édito sulfureux avait été écrit par Jean-Claude Leblois le jour du match en Bretagne. Après la défaite, le coach portugais s’en est pris directement au journaliste de La Provence, avant de le retrouver sur le parking du stade pour un tête à tête qui aurait pu très mal tourner si des intervenants extérieurs n’avaient pas calmé les choses. Un comportement pointé du doigt par l’UJSF, le syndicat des journaliste sportifs français, qui a tenu à le faire savoir par le biais d’un communiqué.

« En l'espace de huit jours, les reproches verbaux du technicien portugais, mécontent d'un article retraçant son bilan chiffré en Ligue des champions, ont pris un tournant inacceptable. Soucieuse, entre autres, de lutter contre toutes les atteintes à la liberté d'informer, l'UJSF, par l'intermédiaire de sa section Provence, suivra avec une attention particulière l'évolution de ce dossier », a fait savoir l’organisme qui ne laisse bien évidemment pas passer les menaces ou la confrontation physique envers un journaliste, comme n’importe qui d’ailleurs. En tout cas, André Villas-Boas semble perdre ses nerfs cette saison, par rapport à sa communication franche et bien réglée de la saison dernière. La Provence, qui le cible personnellement depuis quelques temps, semblait visiblement vouloir atteindre ce but, et le Portugais n'a jamais caché qu'il aimerait savoir pourquoi...