OM : Villas-Boas craque et défie un journaliste en fight !

OM : Villas-Boas craque et défie un journaliste en fight !

Photo Icon Sport

Depuis plusieurs semaines, André Villas-Boas est particulièrement remonté contre un journaliste de La Provence.

En effet, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille n’avait pas apprécié un article retraçant son parcours personnel en Ligue des Champions avant le match retour contre Manchester City. Plus globalement, AVB reproche deux Unes qu’il n’avait pas appréciées sur la campagne européenne de l’OM : « C’est pas brillant » et « AVB en C1, touché-coulé ». Après la victoire de Marseille contre Monaco ce week-end, André Villas-Boas avait interpellé Jean-Claude Leblois de La Provence, absent au Vélodrome ce jour-là. Le journaliste en question était en revanche présent à Rennes mercredi, et André Villas-Boas ne l’a pas loupé après son édito publié le jour du match, où M. Leblois s'attaquait même personnellement au Portugais.

« Merci hein. Continue comme ça, je t'attrape moi. Si j'ai la chance de t'attraper... continue comme ça, c'est bien » a lâché André Villas-Boas dans un premier temps en sortant de sa conférence de presse d’après-match. Malheureusement, l’incident entre les deux hommes n’en est pas resté là puisque selon RMC, André Villas-Boas et le journaliste se sont retrouvés sur le parking du Roazhon Park, juste avant le départ du bus de l’Olympique de Marseille. Et la tension était à son maximum puisque le coach phocéen a été jusqu’à coller son visage à celui du journaliste, le menaçant et l’insultant par ailleurs. Ricardo Carvalho, adjoint d’André Villas-Boas qui officiait comme entraîneur principal contre Monaco samedi, est intervenu en urgence afin de mettre fin à cette scène. De leur côté, les autres journalistes présents sur place ont signalé cette scène au délégué de l’Union des journalistes de Sport en France. Pour l’heure, aucune communication n’a été effectuée, que ce soit par les officiels du match, les autres journalistes ou l’Olympique de Marseille. Mais la tension est clairement montée d’un cran entre AVB et l’homme de presse en question, alors qu’une conférence de presse est organisée vendredi à 13 heures à la veille de la réception de Reims en Ligue 1.