OM : Villas-Boas présente ses excuses à l'arbitre et plaide coupable

OM : Villas-Boas présente ses excuses à l'arbitre et plaide coupable

is

Expulsé en fin de match, André Villas-Boas a finalement reconnu qu'il avait eu tort de réagir ainsi et l'entraîneur de l'OM avoue sa grosse erreur de jugement.

Faute avouée à moitié pardonnées et conscient que son attitude pourrait lui valoir quelques soucis devant la commission de discipline, André Villas-Boas a admis avec honnêteté qu’il s’était pris les pieds dans le tapis en fin de match lors d’OM-Amiens (2-2). Alors que dans un premier temps, et à chaud, l’entraîneur de l’Olympique de Marseille avait chargé François Letexier, lequel avait vu rouge, André Villas-Boas a retrouvé un peu de sérénité et a tenu un discours très courageux et responsable suite à cette séquence. Car le coach marseillais l’admet, il s’est emballé à tort sur au moins un des faits de match.

Alors, plutôt que d’auto-alimenter la polémique, André Villas-Boas a calmé le jeu. « Je m'excuse pour cet échange de paroles avec l'arbitre. Je m’excuse car je pensais que c'était faute sur Valère Germain et il n'y a pas faute. Il y a évidemment faute après sur Sakai mais le résultat est déjà de 2-2, mais c’est une chose normale du match, ça peut passer. Le penalty, je l’ai regardé et ça je pense que c’est une mauvaise décision de la personne qui est sur la VAR et qui n’a pas fait son travail. Mais il y a des opinions divergentes donc je dois respecter les arbitres, c’est mon rôle et ne pas en faire trop. Mais si on a une VAR au millimètre pour ne pas mettre Guirassy hors-jeu, alors au moins l’arbitre doit regarder les images. Sinon, pour le résultat, c’est de ma faute. On doit contrôler le match après 2-0 et si ce n'est pas le cas, c'est de ma faute. Je suis le leader de cette équipe, c'est ma responsabilité, c'est à moi de donner cette tranquillité. On a perdu le contrôle du match et on a perdu des points à la maison. Mais bon on a de la marge et on va regarder les matchs du week-end. Je vous le dis sincèrement, je pense que je me suis raté sur les changements. J'ai changé un peu la ligne défensive et je pense que je n'en avais pas besoin. Ce n'est pas la faute de Sakai, Thauvin ou Lopez, c'est ma responsabilité », a lancé un André Villas-Boas, qui ne veut pas faire porter au seul arbitre la responsabilité de ce résultat forcément décevant pour l'Olympique de Marseille à ce stade de la saison.