OM : Villas-Boas écoeuré comme Rudi Garcia ? Etonnant

OM : Villas-Boas écoeuré comme Rudi Garcia ? Etonnant

Photo Icon Sport

André Villas-Boas a confié durant la trêve qu'il se sentait un peu désorienté à l'Olympique de Marseille faute d'une direction précise. Un constat déjà fait par Rudi Garcia.

L’interview accordée il y a quelques jours par André Villas-Boas à O Jogo a fait du bruit à Marseille, d’autant plus que l’entraîneur portugais de l’OM ne cachait pas un certain désarroi face à la manière dont son travail s’organise dans la cité phocéenne. Et cela intervient évidemment au moment où l’avenir d’AVB à l’Olympique de Marseille est loin d’être assuré, le contrat de ce dernier n’ayant pas été prolongé, même si Jacques-Henri Eyraud et Pablo Longoria en ont fait une priorité. Parmi les griefs faits par André Villas-Boas, il y en a un qui sonne familièrement aux oreilles des suiveurs de l’OM, c’est le manque d’interaction entre les dirigeants et le staff technique, le technicien portugais ne se sentant pas réellement aidé dans sa mission lorsqu’il s’agit de faire des choix.

Et comme le rappelle La Provence, Rudi Garcia avait fait un constat similaire, l’ancien entraîneur de l’OM avouant se sentir nettement mieux dans sa relation avec Jean-Michel Aulas et Juninho. Pour le quotidien régional, le président de l’Olympique de Marseille est probablement la cause de ce souci. « Candidat déclaré à la présidence du FC Porto dans les années à venir, le technicien a une vision plus large que son simple rôle sportif. Il n’hésite pas à faire écho aux propos tenus avant lui par... Rudi Garcia, son prédécesseur, qui s’était usé à monter seul au créneau pour porter le poids de l’institution et à la défendre tant bien que mal (...) Villas-Boas soulève aujourd’hui le même problème. « Dans mon parcours à l’OM, il y a beaucoup de situations où il aurait été important d’avoir une référence, de savoir exactement ce que veut celui qui commande, le chemin à suivre. » Jacques-Henri Eyraud, mutique la plupart du temps si ce n’est pour des sorties lunaires, appréciera... », explique le média marseillais, qui est vent debout contre l’actuel patron de l’Olympique de Marseille.