OM : Villas-Boas démasqué, Balbir dénonce son cinéma

OM : Villas-Boas démasqué, Balbir dénonce son cinéma

Photo Icon Sport

Souriant et apprécie la saison dernière, André Villas-Boas est bien plus tendu cette saison.

Il y a quelques mois encore, l'OM terminant à la seconde place de Ligue 1 et se qualifiait pour la Ligue des Champions. Une performance largement attribuée à André Villas-Boas, qui a réussit à mener Marseille en C1 avec un effectif loin d'être exceptionnel. Seulement voilà, depuis la donne a changé. Alors qu'il était souriant, chaleureux et apprécié de tous la saison dernère, le Portugais semble de plus en plus tendu. Entre altercations avec la presse, choix tactiques remis en cause, l'ancien coach de Porto grille petit à petit tous ses jokers. Journaliste pour M6 et ButFootballClub, Denis Balbir, dresse un bilan mitigé du début de saison de l'OM et de son entraîneur.

« Cette saison, on découvre un André Villas-Boas sous une autre facette à l'OM. Le Portugais est plus nerveux, plus agressif aussi. Notamment vis-à-vis d'un confrère de la Provence. Si c'était pour faire ça et se montrer aussi hasardeux dans certains de ses choix tactiques, ce n'était pas la peine de faire tout un cinéma autour de sa continuité sur le banc marseillais l'été dernier... Je n'irais pas jusqu'à dire que ce soit une erreur qu'André Villas-Boas soit resté mais je le trouve largement plus critiquable cette année qu'il ne l'était l'an passée. En ce début de saison, l'OM est à l'image de son coach. C'est un équipe à deux visages. Plutôt bon en Ligue 1. Très décevant en Ligue des Champions. Forcément, cela laisse une impression mitigée. Même si l'OM n'avait pas l'effectif pour accéder aux huitièmes de finale de Ligue des Champions, il y avait la place de finir troisième devant l'Olympiakos. Pour moi, c'est le gros échec de l'OM et le point noir du début de saison » a écrit le journaliste. En difficulté ces dernières semaines avec 1 point pris sur 9 possibles, les Marseillais devront réagir face à Montpellier le 6 janvier prochain.