OM : Un salaire de ministre et il chouine, Payet fracassé !

OM : Un salaire de ministre et il chouine, Payet fracassé !

Photo Icon Sport

Plus d’une semaine après, les propos de Dimitri Payet sur la baisse des salaires à l’Olympique de Marseille font encore beaucoup réagir.

Il faut dire que le n°10 de l’OM avait choqué de nombreux observateurs du ballon rond en indiquant qu’il n’était pas prêt à baisser son salaire, lui qui avait notamment des crédits à rembourser. Chez les supporters marseillais, les propos du vice-capitaine n’ont pas vraiment été bien accueillis. Même chose chez les consultants, et notamment ceux qui regardent le football d’assez loin. C’est notamment le cas de Vincent Moscato. Dans un entretien accordé à Midi Olympique, le consultant de RMC s’est payé Dimitri Payet. Sans langue de bois évidemment…

« Ils me font rire, les gonzes. L’autre jour, Dimitri Payet disait qu’il ne pourrait pas rembourser ses emprunts s’il baissait son salaire. Le mec, il touche 500 000 euros par mois et il a du mal à payer ses crédits ? Mais il s’est acheté quoi, au juste ? Le porte-avions Charles de Gaulle ? En termes de communication, c’est nul. Si tu es dans un club comme le Stade français et que Wild (le propriétaire du club parisien), qui pèse 150 milliards, commence à pleurer, tu peux refuser la baisse des salaires. T’as aimé le mariage, docteur ? Ben tu supporteras aussi l’enterrement ! Tu casques, l’ami ! (rires) Mais Toulouse et les autres, qui n’ont pas de mécènes à leur tête, sont dans une tout autre problématique. Dans ce cas-là, tu prends sur toi et tu baisses ton salaire de 15 ou 20 % pendant un an. Cela permettra peut-être au club de ne pas mourir » a lâché Vincent Moscato, révolté par les refus de certains richissimes footballeurs. Rappelons que Marseille, Lyon et le PSG, les trois clubs les plus riches et populaires de Ligue 1, n’ont pas trouvé d’accord avec leurs joueurs au sujet de la baisse des salaires durant la crise du coronavirus.