Vente OM et départ d'Eyraud : McCourt est inflexible

Vente OM et départ d'Eyraud : McCourt est inflexible

Frank McCourt a fait savoir que l'OM n'était ni en vente, ni en quête d'un remplaçant à Jacques-Henri Eyraud.

Jorge Sampaoli a annoncé en début de son départ de l’Atlético Mineiro après un dernier match jeudi soir, rencontre qu’il suivra des tribunes après avoir été expulsé dimanche dernier. Le technicien argentin arrivera ensuite à Marseille, ce qui va redonner le sourire à une majorité de supporters phocéens, lesquels étaient d'une humeur maussade depuis plusieurs mois. Mais pour ce qui concerne l’éventuelle vente de l’OM et surtout le départ de Jacques-Henri Eyraud, ils risquent de déchanter rapidement. Car cela se confirme, le milliardaire américain n’a pas l’intention de céder l’Olympique de Marseille, que ce soit à un investisseur saoudien ou originaire d'un autre pays. Et McCourt ne souhaite pas non plus céder à la vox populi et remercier son président, à qui il maintient une confiance totale. Dévoilant les propos tenus par Hugues Ouvrard à des représentants d’OM Nation, La Provence tue l’idée même d’une énorme révolution du côté du Vélodrome.

Le directeur général du club phocéen a rejeté les deux hypothèses les plus attendues par les habitué du Vélodrome. « Le club n’est à vendre, on n’a pas reçu d’offre d’une personne en Arabie Saoudite, ni en Tunisie ni en France, rien. Le projet de Frank McCourt est à long terme. Le club ne sera pas vendu, car il n’est pas à vendre, a prévenu Hugues Ouvrard, qui a ensuite abordé la situation de Jacques-Henri Eyraud. Frank a renouvelé sa confiance à Jacques-Henri. Il pense que JHE est la bonne personne à la tête de l’OM. C’est son club, il a mis 370ME dedans, il a le droit de décider qui le dirige. Il ne vous dit pas qui doit être le dirigeant de vos associations. La gouvernance d’une entreprise appartient à son propriétaire. Ce n’est pas en criant « je veux la tête du roi » qu’on obtient la tête du roi. Jacques-Henri a fait des erreurs, mais il a a fait progresser le club aussi. » Un plaidoyer très favorable pour Jacques-Henri Eyraud qui ne réussira cependant pas à convaincre des Ultras marseillais persuadés que JHE n'est plus l'homme qu'il faut à l'OM.