OM : Milik tenu éloigné de Marseille, son agent perd patience

OM : Milik tenu éloigné de Marseille, son agent perd patience

Photo Icon Sport

Mis à l’écart par le Napoli, l’attaquant convoité par l’Olympique de Marseille, Arkadiusz Milik, pensait profiter du mercato hivernal pour partir à quelques mois de la fin de son contrat. Mais ses dirigeants réclament une fortune pour son transfert et provoquent l’agacement de son agent.

Sauf rebondissement, l’attaquant tant désiré par André Villas-Boas ne sera pas Arkadiusz Milik. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille a publiquement réclamé la signature d’un avant-centre et a validé le profil du Polonais. Mais alors que le directeur du football Pablo Longoria pensait négocier un prix accessible, Naples a réclamé 15 millions d’euros pour les six derniers mois de contrat de son indésirable. Un montant totalement exagéré que le club phocéen, qui n’en a de toute façon pas les moyens, refuse évidemment de payer. Tout comme l’Atlético Madrid, une des autres formations intéressées. De quoi provoquer la colère d’un agent de Milik qui ne comprend pas à quoi jouent les dirigeants napolitains.

« Pourquoi le transfert à l'Atlético Madrid ne s'est pas fait ? Parce que Naples a rejeté l'offre des Espagnols, a révélé le représentant Fabrizio De Vecchi, dans des propos relayés par le journaliste Gianluca Di Marzio. Le club azzurro demande beaucoup plus d'argent par rapport à l'offre de l'Atlético. "Arek" s'est comporté de manière professionnelle en s'entraînant deux fois par jour. Naples l'a mis à l'écart et a intenté une action en justice contre le joueur. J'ai presque l'impression qu'ils préfèrent le perdre sans indemnité plutôt que d'encaisser une somme importante en janvier. » D’ici la fin du mercato, on peut penser que Naples finira par revoir ses exigences à la baisse.