OM : Milik à Marseille, une révélation choc

OM : Milik à Marseille, une révélation choc

Icon Sport

Marseillais depuis à peine trois mois, Arkadiusz Milik (3 buts en 7 matchs) est déjà régulièrement cité sur le départ.

En Italie, l’attaquant de l’OM fait beaucoup parler dans la mesure où la Juventus Turin s’intéresse à lui dans l’optique de la saison prochaine. Le buteur polonais de 27 ans est également ciblé par l’Atlético de Madrid ou encore le FC Séville. Mais son départ n’est pas encore acquis. A en croire les informations récoltées par le journaliste Nicolo Schira, une potentielle qualification de l’Olympique de Marseille pour l’Europa League en fin de saison est susceptible de rebattre les cartes. L’insider croit en effet savoir que la fameuse clause de départ d’Arek Milik ne sera effective que si Marseille n’est pas européen en 2021-2022. Une cinquième place, largement atteignable pour l’OM qui n’a qu’un point de retard sur Lens, pourrait donc permettre de garder Milik un an de plus sur les bords du Vieux Port.

De son côté, la presse andalouse affirme qu’il ne sera pas simple pour les prétendants d’Arkadiusz Milik de rafler la mise, coupe d’Europe ou pas à Marseille la saison prochaine. Et pour cause, Estadio Deportivo explique que l’ancien buteur de Naples a des exigences colossales d’un point de vue salariale. Après avoir consenti un effort en baissant son salaire à 3 ME annuels pour signer à Marseille, il souhaite rattraper le temps (et l’argent) perdus. C’est ainsi que selon le média basé à Séville, Arkadiusz Milik exige un contrat longue durée et un salaire de 4 ME net par an. Des exigences XXL qui ont d’ores et déjà refroidi le FC Séville, dont les dirigeants ont fait savoir à l’entourage d’Arek Milik qu’ils lâchaient l’affaire. De leur côté, la Juventus Turin et l’Atlético de Madrid n’ont pas encore officiellement jeté l’éponge, mais pourraient rapidement le faire. Une volte-face générale qui va automatiquement faire les affaires de l’OM, qui a le « contrôle total » du joueur comme l’a rappelé le président phocéen Pablo Longoria aux journalistes de Canal + en marge de la réception de Dijon au Vélodrome dimanche soir.