OM : Mécontent de Longoria, Sampaoli met la pression

OM : Mécontent de Longoria, Sampaoli met la pression

Malgré le gros recrutement réalisé cet été, Jorge Sampaoli n’est pas totalement satisfait de son effectif. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille attend du renfort en défense centrale et en attaque. Et n’hésite pas à mettre la pression sur le président Pablo Longoria en vue du mercato hivernal.

L’Olympique de Marseille sera de nouveau actif sur le marché des transferts cet hiver. C’est en tout cas le souhait de Jorge Sampaoli qui attend du renfort à deux postes clés. Pour commencer, l’entraîneur marseillais espère toujours la signature d’un attaquant. Il est vrai que le départ de Dario Benedetto, prêté à Elche, n’a pas été compensé. C’est pourquoi le journal L’Equipe indique que les pistes étudiées cet été sont toujours suivies. Le quotidien sportif ne donne aucun nom. Mais celui du Bordelais Hwang Ui-Jo revient régulièrement ces dernière semaines.

Encore un défenseur central ?

A croire que la progression du Sénégalais Bamba Dieng n’a pas vraiment convaincu Jorge Sampaoli, pas plus rassuré par son secteur défensif. En effet, le coach olympien réclame également la venue d’un défenseur central supplémentaire. Son effectif est certes bien fourni à ce poste. Mais dans l’esprit du technicien, Duje Caleta-Car peut partir cet hiver et Boubacar Kamara brille davantage au milieu de terrain. Enfin, le latéral gauche Jordan Amavi ne donne pas satisfaction dans sa charnière à trois centraux, contrairement à William Saliba, Leonardo Balerdi, Luan Peres ou encore Alvaro Gonzalez.

Sampaoli se plaint de son effectif

Reste à savoir si le président Pablo Longoria partage les inquiétudes de son entraîneur qui n’a pas hésité à lui mettre la pression dans ses conférences de presse. Au moment d’expliquer ses changements à Angers (0-0) mercredi, Jorge Sampaoli évoquait une « rotation est nécessaire car il y a pas mal de matches, des blessures et j'ai un effectif un peu court ». Puis ce vendredi, le tacticien regrettait le manque de « finisseurs », hormis Arkadiusz Milik et peut-être Dimitri Payet. « On a besoin de ce type de joueurs pour que l'OM reste à sa place », prévenait le disciple de Marcelo Bielsa, dont la réputation d’entraîneur exigeant se confirme.