OM : Marseille en perdition, Eyraud coupable ?

OM : Marseille en perdition, Eyraud coupable ?

Photo Icon Sport

L’Olympique de Marseille avait réussi son début de championnat en s’imposant à Brest puis contre le PSG. Mais les deux récentes prestations au Vélodrome ont jeté un froid…

Et pour cause, la formation d’André Villas-Boas vient de prendre un seul petit point en deux matchs consécutifs au Vélodrome, face à l’ASSE et Lille. Comptablement, il n’y a évidemment pas de quoi s’alarmer, Marseille étant dans le même wagon que le PSG, Monaco ou encore Lille et Lyon. Le contenu des matchs est toutefois davantage préoccupant. Et pour Le Phocéen, qui tire la sonnette d’alarme après le match nul miraculeux obtenu face aux Dogues dimanche soir, la cure d’austérité imposée par Jacques-Henri Eyraud durant ce mercato a évidemment un impact sur les performances de l’Olympique de Marseille en cette saison de Ligue des Champions.

La stratégie des dirigeants attaquée 

« Objectivement, l'OM tel qu'il est aujourd'hui ne peut se reposer sur le talent pur. Un axe négligé par la direction qui n'a pas réellement apporté de plus-value en termes de qualité durant ce mercato. Un mercato d'année en Ligue des Champions... Les limites des joueurs et des dirigeants semblent se dessiner dangereusement. La stratégie d'AVB après cette nouvelle contre-performance est plutôt simple à comprendre : ce n'est pas le moment de tirer la sonnette d'alarme. Le coach protège son groupe. Mais il sait très bien que dans le football, le temps est précieux et qu'il ne faut rien laisser pourrir. Il y a donc fort à parier que les murs vont trembler à la Commanderie » a publié le média pro-OM dans un édito au lendemain de ce match très terne face au LOSC. Sur le thème du mercato, André Villas-Boas devrait toutefois avoir une bonne nouvelle dans la semaine avec la signature plus que probable d’un attaquant d’ici mercredi. De quoi redonner du peps à l'attaque olympienne ? Elements de réponse dès samedi prochain contre Metz, toujours dans ce grand Vélodrome totalement désert.